Aller au contenu principal

Cause animale et agribashing : vit-on sur la même planète ?

Dans un courrier adressé à la ministre de la Justice, 130 chercheurs s’inquiètent du sort des lanceurs d’alerte. Ces derniers estiment que la cellule Déméter, mise en place par le ministère de l’Intérieur en octobre 2019, a pour unique objectif la défense de l’élevage. Selon eux, l’agribashing n’existe pas et n’est qu’une excuse de la profession agricole pour empêcher les débats !

Nous nous demandons vraiment si nous vivons sur la même planète ! L’agribashing est quelque chose de concret qui touche chaque jour les éleveurs et leur famille au travers du dénigrement systématique de leur métier, d’intimidations et de mise en pâture sur les réseaux sociaux notamment par des militants de la cause animale. C’est profondément injuste alors que les agriculteurs n’ont eu de cesse de faire évoluer leurs pratiques et d’améliorer les conditions d’élevage depuis des décennies. Nous ne pouvons cautionner certaines pratiques qui ternissent l’image de toute une profession. Mais n’oublions pas qu’elles sont le fait d’une minorité et ne sont pas représentatives de notre agriculture française. Il est temps de remettre l’église au milieu du village !

Dans notre pays, le bien-être animal est encadré par des réglementations strictes et par des contrôles pointus et réguliers réalisés par l’administration. Le ministre de l’Agriculture a d’ailleurs annoncé le 28 janvier un renforcement des règles avec l’interdiction de certaines pratiques fin 2021 et une expérimentation d’un étiquetage sur les modes d’élevage.

D’un autre côté, l’État a mis en place une cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole appelée Déméter. Les objectifs de cette cellule sont de sensibiliser et d’accompagner les agriculteurs ainsi que de protéger leurs exploitations agricoles contre les vols, les dégradations, les cambriolages, les occupations illégales de terrains agricoles et les violations de domicile, dont les intrusions dans les élevages font partie.

C’est du rôle de l’État que d’encadrer et de contrôler nos productions mais aussi de protéger chaque citoyen, qu’il soit militant ou éleveur : la loi est la même pour tous !

Mais au-delà de ces aspects réglementaires, la profession agricole et le monde de l’élevage s’engagent pour améliorer encore le bien-être animal dans les exploitations en toute transparence. Nous pouvons citer l’exemple du Laboratoire d’initiative territoriale "Ouesterel" où chercheurs, éleveurs, coopératives, transformateurs, citoyens et associations co-construisent dans le Grand Ouest un élevage pour plus de bien-être pour les animaux mais aussi pour les éleveurs.

Mesdames et Messieurs les chercheurs, nous avons besoin de vous non pas pour nous opposer, mais pour construire et vivre ensemble car nous partageons bien la même planète !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité