Aller au contenu principal

Au coeur de la crise
CER France Finistère épaule ses adhérents

En 2009, le CER France Finistère s'est mobilisé pour aider ses adhérents, agriculteurs mais aussi artisans et commerçants, à passer au mieux la crise.

De gauche à droite : Stéphane Aupècle, président du CER France Finistère, et Michel Mingam, directeur.
De gauche à droite : Stéphane Aupècle, président du CER France Finistère, et Michel Mingam, directeur.
© Chantal Pape

"Pour la première fois, le chiffre d'affaires lié à l'agriculture a diminué", constate Stéphane Aupècle, le président du CER France Finistère. Un résultat lié à la baisse du nombre d'adhérents, qui suit la même courbe que le nombre d'agriculteurs dans le département. "Nous sommes de moins en moins nombreux. Ca en devient inquiétant. On ne le dit pas assez !"
Par contre, le nombre d'adhérents ACS, artisans, commerçants et services, continue à grimper,+ 8,5% en 2009. "L'augmentation atteignait 15% en 2008, détaille Michel Mingam, le directeur. La crise est passée par là, en freinant les installations. Le succès du statut d'auto-entrepreneur aussi". L'an passé, le centre de gestion a monté plus de 500 projets de créations/reprises en 2009 : 152 en agriculture et 349 en artisanat, commerces et services.

Accompagner

Année de crise pour tous les secteurs d'activité, 2009 aura demandé aux conseillers du CER France Finistère de consacrer une bonne partie de leur activité à épauler leurs adhérents. "Rien que pour le secteur agricole, 12 plans d'aide ont été décidés sur l'année et nous avons déposé plus de 7 000 dossiers pour nos adhérents", relate Michel Mingam. Des dossiers parfois complexes à monter avec, bien souvent, un manque de lisibilité quant aux règles d'éligibilité. "Ces aides sont un salut à court terme, reconnaît Stéphane Aupècle. Mais il va falloir rembourser ces emprunts : il est urgent de trouver des jours meilleurs".

Miser sur les nouvelles technologies

Pour gagner en productivité, le CER France Finistère poursuit le développement de l'EDI, l'échange de données informatique. "L'an passé, 90% des liasses fiscales et les deux tiers des déclarations TVA ont été télétransmises, indique Michel Mingam. Nous avons également réalisé 1 679 dossiers Telepac et 3 830 télédéclarations sociales : Ursaff, Pôle emploi, MSA... Pour l'adhérent, c'est plus de sécurité, une traçabilité des délais, des remboursements plus rapides...". Les relations avec les banques, les coopératives, les groupements de producteurs... s'intensifient également et, avec eux, l'EDI a progressé de 25% l'an passé.

Anticiper

"Dans cet environnement économique chahuté, nous avons besoin de poser nos valises et de réfléchir aux nouveaux besoins de nos adhérents", affirme Stéphane Aupècle. Un plan d'entreprise sera bâti d'ici l'automne. "En agriculture, les critères techniques que nous proposons sont-ils suffisants ? En ACS, où les métiers sont plus diffus, comment faire pour faire avancer nos adhérents ?" Le CER France Finistère va aussi réfléchir à son organisation interne. "Le nombre d'agriculteurs diminue : il va falloir adapter nos moyens".
Du côté des adhérents, la situation n'est pas simple, non plus. "2010 ne démarre pas mieux que 2009, s'alarme Stéphane Aupècle. Pour les artisans-commerçants, le manque de rentabilité tient à la non activité. Et, pour les agriculteurs, il est temps de retrouver une juste valeur pour nos produits".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité