Aller au contenu principal

Alliance et fusion du Morbihan
C'est parti pour BCL Ouest

Le pacte de la Fusion alliance vient d'être entériné par le Morbihan qui formera avec les départements du 22 et du 29, Bretagne Contrôle Laitier Ouest. Une page se tourne pour l'entité qui a choisi de se tourner vers l'avenir, pour sa dernière assemblée en y conviant l'économiste Jean Claude Guesdon.

Une salle Comble mardi denier à ST Allouestre pour entériner l'alliance fusion du contrôle laitier du Morbihan avec les départements du 22 et du 29.
Une salle Comble mardi denier à ST Allouestre pour entériner l'alliance fusion du contrôle laitier du Morbihan avec les départements du 22 et du 29.
© terra

Atypique pour le moins, l'année 2007 aura donc vu la fin de la lente érosion du nombre de vaches dans le département du Morbihan qui, pour satisfaire les allocation supplémentaires, a stabilisé son cheptel. "En mars 2008 on était à 6 vaches de plus par rapport à la même période de 2007" détaille Noël Vagresse, en charge des résultats techniques. Plus de vaches élevées (48,5 en moyenne départementale) mais plus de génisses aussi, sur plus d'hectares avec une moyenne départementale de 75 ha de SAU pour la ferme morbihannaise. Du coté de la moyenne d'étable affichant 8162 kg/vache, la courbe en constante progression les années passées marque le pas avec une régression de 80 Kg par vache. Malgré tout, face au 300 KG de gains pour l'année 2006, le Morbihan reste le premier département en matière de production par vache, ce malgré un printemps 2007 chagrin avec une faible pousse de l'herbe et des qualité de fourrage très disparates suivant les régions.

"On a gagné 0,4 point de TP qui oscillait autour 32" remarque Noël Vagresse, grâce aux vaches gardées jusqu'en fin de campagne. Gain également en TB de 0,8. Le volume gagné l'a donc été d'une part, avec l'augmentation du concentré distribué qui passe à 155 g/kg, retrouvant le niveau atteint en 2004. Mais d'autre part en gardant le maximum de vaches. "Le taux de réforme est passé en un an de 31 %, ce qui est beaucoup à 21 %", poursuit le technicien qui place l'idéal à 21 %. Pour les génisses, la date du premier vêlage stage à 29 mois alors que l'optimum serait de 24. D'énorme, le taux de mortalité par veaux connu en Morbihan s'améliore avec 13 %, là encore des marges de progrès existent tout comme en taux leucocytaires qui dérapent.

"Vous êtes assis sur un tas d'or"

Si la réactivité des éleveurs de l'Ouest a permis en deux mois de relever le défi de 15 % de rallonge de fin de campagne, "cette capacité montre que vous avez des atouts  face aux signaux du marché" relève Jean Claude Guesdon, responsable du département économie à l'Institut de l'Elevage. Invité à faire part de son analyse à l'assemblée, il n'a pas caché "cette situation inédite de volatilité des prix et donc des revenus", ni le déséquilibre grandissant entre élevage et grande culture du fait d'une conjoncture mondiale où les agro carburants sont venus enrayer la machine. Un déséquilibre inquiétant, "le pire est ce déplacement des céréales vers des marchés qui rémunèrent plus vite et mieux". La spéculation en d'autres termes.  Un rapport de revenu qui va de 1 pour l'élevage à 6 pour les grandes cultures. Le risque "des négociation de la Pac ou de l'OMC en juillet à Genève c'est de voir enlever tous les mécanismes de régulation du marché", s'inquiète l'économiste qui n'accorde pas de crédibilité au cycle vertueux de ces mêmes marchés. "Il faut du politique là dedans, il faut de la régulation" insiste Jean Claude Guesdon qui tremble déjà à l'idée de voir démantelés, les 60 % de droits de douanes, "ce serait une catastrophe pour la viande bovine". Un marché où la France est déficitaire de 400 000 T. Pourtant, dans l'Europe des 27 est le premier producteur mondial de lait de la planète. Une chance ? "Oui, quand les peuples s'enrichissent, ils mangent plus de lait et de viande" encourage l'économiste qui ne dédaigne pas les 500 millions de consommateurs de la zones euro, "un marché captif, vous êtes assis sur de l'or". Pour ces consommateurs européens "de la viande de qualité et tracée puisqu'ils ont peur depuis les crises alimentaires et qu'ils peuvent payer".  Une viande de qualité et tracée, "moyen de mettre en place des protections non tarifaires". Alors oui, la production laitière est toujours rentable, "mais soyez vigilant sur vos charges de structure qui dérapent vous avez été généreux avec la mécanisation". Trop sans doute met en garde l'économiste. Oui le modèle laitier françaisqui s'est restructure autour d'élevages à 300 000 l.  a de l'avenir. "Vos revenus sont moins élevés que dans le nord de l'Europe mais eux travaillent pour le banquier" assène t-il pour qu'on cesse de croire que l'herbe est plus verte et meilleure dans les prairies des plats pays..

 

Claire le Clève

 

-A gauche Jacques Henry Vandaele prendra la direction de BCL, Hervé Michard, après 10 années passées à la présidence du contrôle laitier du Morbihan a décidé de s'arrêter là, à droite, Patrice Guiguan devient administrateur de la nouvelle structure.

-Une salle Comble mardi denier à ST Allouestre pour entériner l'alliance fusion du contrôle laitier du Morbihan avec les départements du 22 et du 29.

- Jean Claude Guégon, responsable du département économie à l'Institut de l'Elevage

 

 

Encadré

Evolution du prix des charges entre 2007 et 2008

Lait de vaches : + 13,7 %

Bovins naisseurs : +12,6 %

Viande bovine engraisseur : + 14,3 %

Viande Ovine : + 13,6 %

Lait de chèvre : + 14,3 %

 

Dont + 27 % de coût alimentaire

+ 40 % en engrais amendement

+ 26 % en énergie

 

Source Institut de l'Elevage d'après INSEE

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité