Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

#ChampsOrange : des méthodes de délation innaceptables !

© natornatex

Depuis plusieurs jours, l’association Eaux et Rivieres de Bretagne a lance son operation « Stop aux champs orange », qui encourage les citoyens a denoncer les agriculteurs qui utilisent des desherbants sur leurs parcelles. Cela revient a demander a des personnes n’ayant aucune notion d’agronomie de juger le travail d’agriculteurs formes et professionnels. L’utilisation de ces desherbants en quantite limitee, permet d’eviter un travail du sol qui pourrait favoriser l’erosion et la contamination des cours d’eaux.

Cet appel a la delation, de plus en plus utilise ces derniers temps par les associations environnementales en tout genre financees par l’Etat lui-meme, est indigne et inacceptable. D’autant plus que la pratique du desherbage est autorisee. Pourquoi ne pas denoncer egalement son voisin qui trie mal ses dechets, ou celui qui prend un bain tous les jours au lieu d’une douche...

La FRSEA et les FDSEA denoncent ce climat deletere qui vise systematiquement le travail des agriculteurs. Ces derniers sont regulierement controles par les services de l’Etat et repondent a une reglementation la plus stricte au monde. Faut-il que toute la production agricole nationale disparaisse pour que les citoyens français comprennent enfin qu’ils beneficient de l’agriculture la plus durable ?

En relayant ce message, les medias se font complices de la delation.

Ces attaques nient les resultats tres positifs d’amelioration de la qualite de l’eau, recemment soulignes par l’Agence de l’eau, et risquent de remettre en cause la dynamique collective et partenariale dans laquelle les agriculteurs sont engages chaque jour.

Nous demandons aux representants de l’Etat de condamner fortement ce genre de pratiques qui ne peuvent que deteriorer encore le climat dans les campagnes, comme le Ministre de l’Agriculture s’y est engage lors du congres de la FNSEA.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
Vignette
Langouët : la CR analyse les eaux

Au mois de mai 2019, Daniel Cueff, maire de Langouët, a interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à une distance…

Publicité