Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Changer de système, c'est possible !

Yoann Humbert et Dominique Marcault, éleveurs laitiers à Luitré (35) ont su s'adapter à un nouveau contexte économique. Suite à des difficultés financières, ils ont fait le choix de l'autonomie protéique et de la bio pour redonner de la rentabilité à leur exploitation.

© HB

Installé en système conventionnel dit intensif, avec des Prim'Holstein à 9 500 litres de moyenne, Yoann Humbert et Dominique Marcault ont opté pour un autre mode de production suite à "des mauvais résultats techniques qui ont plombé la trésorerie". Impliqué dans le groupe de développement des chambres d'agriculture pour l'autonomie protéique, ils commencent par implanter du méteil protéagineux, puis de la luzerne. "Nous avons gagné en efficacité. Malgré la baisse de production, nous avons amélioré la rentabilité de l'exploitation. Depuis avril 2018, il n'y a pas eu un gramme de concentré ou de minéraux qui ait été distribué aux vaches", assure Yoann Humbert. En cours de conversion biologique, les deux associés bénéficiaient d'un troupeau "à très haut potentiel génétique laitier mais avec des taux catastrophiques. On a croisé nos animaux pour gagner en rusticité, pour avoir des vaches plus adaptées à notre système pâturant et qui allaient accepter d'avoir un régime alimentaire un peu moins précis", explique le jeune agriculteur. Ils choisissent le croisement trois voies en Jerziaise et Rouge scandinave qui promet un bon compromis. "Nos premières kiwis (Prim'holstein et Jersiaise) sont prêtes à être inséminées. Nous apercevons une grosse amélioration du niveau de reproduction, nous avons moins d'intervention sur les vêlages et les vaches reviennent en chaleur plus vite", s'enthousiame l'éleveur qui espère avoir "moins de frais vétérinaires dans les années à venir".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
"Notre métier, c’est de cultiver le sol, un sol biologiquement plus actif"
Régénérer le sol pour doper sa fertilité est la clé de l’agriculture dite de conservation. Toute une semaine lui était consacrée…
Publicité