Aller au contenu principal

Bloc traite
Chasse au gaspi d'énergie

Tank à lait et ballon d'eau chaude représentent à eux deux 70% de la consommation électrique du bloc traite. Une bonne isolation et un entretien régulier de ces équipements font faire des économies substantielles sans investissement.

 

Rien qu'avec un condenseur du tank propre et une bonne ventilation, Vincent Corbet a mesuré une économie de 7 kWh/ l lait à la ferme expérimentale de Derval, soit -30% de consommation électrique sur le stockage du lait. L'ingénieur de l'institut de l'élevage a ensuite divisé par deux le temps de fonctionnement du chauffe-eau en hiver, et réduit de près de 50% la consommation journalière de ce matériel, en isolant le ballon et les circuits d'eau chaude par de la laine de verre. Lors d'une conférence au Space, réalisée conjointement par l'institut de l'élevage et le GIE lait-viande de Bretagne, Vincent Corbet a aussi rappelé l'importance "du choix des matériaux pour les sols et les murs, de la rationalisation de la circulation des hommes et des animaux, et de l'éclairage naturel dans la laiterie et la salle de traite". Ces aspects en faveur d'économies d'énergie sont à réfléchir dès la conception du bâtiment.

L'investissement dans un pré-refroidisseur désormais bien répandu dans les élevages, ou dans un récupérateur de chaleur sur tank à lait aujourd'hui en plein développement, ne pourra que parfaire les économies d'énergie.

Le récupérateur de chaleur sur tank se déploie

Le récupérateur de chaleur sur tank à lait fait économiser 75% de la consommation électrique du chauffe-eau en préchauffant l'eau à 50°C. "Il a notamment toute sa place dans les petits élevages où la part du chauffe-eau atteint jusqu'à 50% des consommations électriques du bloc traite, contre 27% en moyenne", souligne Mélanie Loobuyck, du GIE lait-viande de Bretagne. Cet équipement a aussi l'avantage d'augmenter la disponibilité d'eau chaude en fin de journée.

Deux systèmes existent. Plus coûteux que le récupérateur à plaque placé sur le groupe frigorifique du tank, le système interne au ballon de stockage est néanmoins beaucoup plus simple à l'utilisation, ce qui explique son développement important depuis quelques mois. Près de quarante élevages sont maintenant équipés d'un récupérateur de chaleur en Bretagne, contre à peine deux en 2009.

La majorité des tanks appartenant à la laiterie, Mélanie Loobuyck précise que "le Cilouest a rédigé un manuel visant à formaliser les relations entre le producteur et la laiterie". L'accord de la laiterie est d'ailleurs préalable à l'installation d'un récupérateur de chaleur.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité