Aller au contenu principal

Choisir le bon outil

Danielle Even, présidente de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor
Danielle Even, présidente de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor
© Terra

Confronté à cette situation de crise qui perdure, chacun comprendrait que des éleveurs bretons se découragent et baissent les bras. Malgré la succession des années compliquées, les agriculteurs serrent les boulons bien sûr, mais ils entrent aussi pour beaucoup dans une démarche active, pro-active ! Alors qu’on imaginerait plutôt une réaction de repli sur soi, un chef d’entreprise sur six (+10 %) a ainsi engagé cette année une démarche de formation.

Face aux difficultés d’où qu’elles viennent, les agriculteurs ont décidé de faire face, de ne pas rester isolés, de sortir de leur exploitation, d’échanger avec leurs collègues, de confronter leurs idées, et de développer de nouvelles compétences. C’est probablement la bonne attitude, celle qui consiste à relever les défis techniques et économiques, sociaux, humains, de la pérennité de l’entreprise, en acceptant de s’extraire du quotidien, de développer ses réseaux et sa formation, même si ce n’est pas la plus évidente, je peux tout à fait l’admettre.

La gestion des risques, la stratégie et le pilotage d’entreprise, l’optimisation des coûts de production, la multi performance économique, sociale et environnementale des entreprises, ne sont pas que des mots. Ce sont aussi les enjeux auxquels les agriculteurs doivent faire face, chacun dans leur exploitation. Comment une personne isolée chez elle peut-elle faire face ? C’est tout simplement impossible.

La formation n’est bien sûr qu’un outil. Pour un agriculteur, choisir le bon outil, est une évidence.

Il le fait chaque jour pour cultiver ses parcelles, ou élever ses animaux. Mais pour demain, les outils permettant de cultiver les réseaux seront sans doute cruciaux.

Ceux permettant d’avoir la bonne information au bon moment, de prendre la bonne décision seront primordiaux.

Plus que jamais, il est important de s’extraire de son quotidien, de ne pas rester isolé. La formation peut permettre aussi à ceux qui s’interrogent sur la poursuite de leur activité, d’échanger, et de faire le point, pour voir s’il faut, et comment, continuer sur son exploitation, ou se reconvertir.

Le groupe et la formation sont devenus pour tous les agriculteurs des façons d’ouvrir d’autres perspectives, de préparer l’avenir et d’augmenter ses chances de réussite. Certains y trouvent l’énergie et des pistes pour rebondir, une occasion de prendre du recul, de réfléchir, en un mot de s’enrichir !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Fébrilité de la filière à l’approche de la fin de la castration à vif
À l’occasion de son assemblée générale, la Fédération nationale porcine (FNP) a demandé un changement de la grille de paiement de…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
L'agriculture se glisse entre les deux tours
Les FDSEA et JA de Bretagne avaient, dès la publication des listes de candidature pour les élections régionales, invité les…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Publicité