Aller au contenu principal

À Combourg, les enfants mangent français et local

Manger français à la cantine, c'est possible ! C'est ce que s'attache à faire tous les jours Luc Citré, responsable des cantines scolaires sur la commune de Combourg.

Luc Citré, à gauche, ici dans la cuisine de l'école Sainte Anne, 
avec la cuisinière et le directeur de l'école, Arnaud fontaine.
Luc Citré, à gauche, ici dans la cuisine de l'école Sainte Anne,
avec la cuisinière et le directeur de l'école, Arnaud fontaine.
© A.M

artiflette maison, dos de colin sauce au beurre avec riz bio et épinards, sot-l'y-laisse de dinde, spaghettis bolognaises maison... À Combourg, les enfants des cantines scolaires se régalent. Et avec des produits frais et français. Luc Citré s'occupe des cantines scolaires des écoles primaires et maternelles, soit 650 repas par jour. Des cantines, car Combourg en compte deux, identiques. "Elles ont été construites en 2007", explique le cuisinier, qui a depuis toujours la volonté de préparer des produits français et frais. "On commande toutes les semaines et on est livré tous les jours", ajoute Luc Citré. La plupart des produits arrivent en brut et sont cuisinés directement dans les cuisines. La seule exception, ce sont les pâtisseries surgelées de chez Pasquet.

Steak haché frais, poulet label..., une grande attention est portée sur le choix des viandes, tout en gardant un coût matière qui permette de maintenir le ticket de restauration dans la même fourchette de prix. "Vu la qualité des produits, on a besoin d'en mettre moins dans l'assiette", explique encore Luc Citré. Et depuis le mois de septembre 2016, une autre action a vu le jour avec le tri des déchets, valorisés en compost. Et justement, au sujet des déchets et du gaspillage, le travail commence à porter ses fruits. De 750 litres de poubelles, les cantines sont passées à 300 litres et espèrent atteindre les 200 litres. Enfin, si à Combourg, on pense au bien-être des enfants, on n'oublie pas pour autant celui des employés de la cantine, à l'image des tables sur lesquelles déjeunent les enfants qui ont été faites à hauteur pour le service, sur lesquelles les enfants mangent grâce à des chaises surélevées.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité