Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Connaître son mode de fonctionnement pour améliorer ses relations de travail

Cette année, la rencontre des agricultrices du comité de pilotage "Égalité-Parité, agriculture au féminin 22" s'est intéressée à la connaissance de soi et des autres pour mieux gérer ses relations en situation professionnelle.

En septembre, c'est le mois des agricultrices et des salariées. Mardi 17 septembre, elles étaient une cinquantaine de femmes à participer à une formation sur la façon de cultiver des relations harmonieuses en milieu professionnel. Si l'effectif des participantes était moindre comparé aux précédentes éditions, les bénéfices pour soi et son travail sont réels, facilement applicables dans la pratique. Ce rendez-vous annuel départemental est organisé par les agricultrices du comité de pilotage "Egalité-Parité, agriculture au féminin 22". À l'issue de cette journée, des sessions d'approfondissement sont proposées pendant l'année. À l'époque, en 2005, c'est Anne-Marie Crolais qui initie ces journées de formation pour aguerrir les femmes. "Il faut absolument trouver un système pour que les femmes se dotent d'expériences entre elles et prennent de l'aplomb pour aller dans les réunions avec les hommes", rapporte la première présidente du comité de pilotage.

Journée agricultrice 2019
Nabila Gain a animé la journée avec aisance. Pour cette dernière, son profil MBTI débute probablement par "E" (extraversion)

16 profils de personnalité

Notre personnalité serait déterminée à l'âge de 6-7 ans et ne bougerait pas ensuite, sauf événement très impactant. Dans une atmosphère conviviale, la formatrice Véronique Vannier, a traité la connaissance de soi par l'intermédiaire de l'outil qu'est le MBTI (Myers-Briggs Type Indicator). Ce dernier, développé à l'origine pour les femmes de soldats américains afin qu'elles accèdent plus facilement à un métier, se base sur les théories de la personnalité développées par le psychiatre Carl Jung. "Très utilisé en entreprise", comme le rappelle la formatrice, l'outil tente de percer la personnalité des gens à partir de 16 profils composés de 4 lettres. Le MBTI n'étiquette pas les individus. "L'outil n'est pas jugeant ; ne détermine ni aptitudes, ni compétences", rassure-t-elle. Huit préférences, encore appelées "zones de confort", représentées par une lettre, sont testées : la manière dont on prend les décisions, dont on collecte l'information, dont on aborde le monde autour et dont on tire son énergie. Vous serez peut-être INFJ, ESTJ, ENTP... Bref, à chacun son mode de fonctionnement ! Or, dans la société et le monde de l'entreprise, il est un profi l plus valorisé : ESTJ. Des gens à la parole aisée, sachant s'organiser et prendre des décisions logiques. "C'est passer à côté de la créativité et de la richesse", s'indigne Nabila Gain, animatrice du comité de pilotage. "Tous les profils apportent une plus-value".

Améliorer son rapport avec ses associés et ses salariés

Dans une exploitation, découvrir les sources de tension ou les complémentarités au sein d’une équipe ; comprendre ce que les personnes ont en commun et en quoi elles sont différentes est un atout. Par exemple, une personne "F" sera centrée sur la relation, l'harmonie, la valeur des personnes... Ici, c'est le cœur qui prend les décisions. À l'inverse, le "T" sera lui centré sur la solution et l'application d'un raisonnement logique. "Le type "F" a besoin d'être reconnu en tant que personne. Mieux vaut lui dire, j'aime bien travailler avec toi. Et, en cas de critique, il ne différencie pas le travail de sa personne (ndlr : prendra la critique pour lui). Le type "T" a besoin d'être reconnu à la fin du projet. Il est préférable de lui dire "j'aime bien ton travail". Quand on est compétent comme manager, on travaille très facilement avec des T. Sinon, c'est très difficile. Et toute critique passera mal", cite en exemple Véronique Vannier.

Journée agricultrice 2019
La formatrice Véronique Vannier avec Marie-Christine Le Crubière, présidente du comité de pilotage.

Pour aller plus loin

En novembre, deux jours de formation à l'outil MBTI sont programmés, les 5 et 14. Validation de son type avec un questionnaire, étude de la complémentarité des profils, évolution dans le temps, points forts et zones de fragilité à conforter. Permet de découvrir les sources de tension ou les complémentarités au sein d’une équipe. Formation de 2 jours. Lieu : Chambre d’agriculture des Côtes d’Armor à Plérin. Publics cibles : Contributeurs Vivea. Tarif : 72 € formation éligible au crédit impôt formation. Réponse souhaitée pour le 24 octobre en raison du nombre de places limité. 

Inscription : Anne Jorre, 02 23 48 27 02, anne.jorre@bretagne.chambagri.fr ou Nabila Gain-Nachi : 06 79 08 72 93, nabila.gain@bretagne.chambagri.fr

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
La FNP (producteurs de porcs) dénonce une intrusion de BFMTV dans un élevage

"Des journalistes de BFMTV sont entrés de nuit en toute illégalité dans un élevage de porcs, faisant le jeu des…

Vignette
FNSEA et JA annoncent un "blocage des axes majeurs de circulation" le 8 octobre

Les syndicats agricoles majoritaires ont annoncé un "blocage des axes majeurs de circulation le 8 octobre". Il s'…

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L’agriculture paysanne, solution au changement climatique
Face au changement climatique, la Confédération paysanne de Bretagne s’est penchée sur les scénarios agricoles et alimentaires…
Vignette
Quelle place pour les femmes en agriculture ?
Si un chef d'exploitation sur trois est aujourd'hui une femme, ces dernières restent encore peu visibles en agriculture et…
Vignette
100 emplois

"Les salariés et salariées craignent une perte de plus de 100 emplois sur 620" dans les cinq chambres d’Agriculture…

Publicité