Aller au contenu principal

Comité interprofessionnel de la dinde française
Consommation à la peine en dinde

Alors qu'un mieux était perceptible depuis la mi-2007, la filière dinde accuse le recul de la consommation des ménages en 2008. Le point avec le Comité interprofessionnel de la dinde française.

Les représentants du Cidef mercredi 10 au Space: de gauche à droite, Gilles Dréan, vice-président et PDG de Ronsard, Gilles Lepottier, secrétaire général, et Patrick Huon, président du Cidef, éleveur du Finistère
Les représentants du Cidef mercredi 10 au Space: de gauche à droite, Gilles Dréan, vice-président et PDG de Ronsard, Gilles Lepottier, secrétaire général, et Patrick Huon, président du Cidef, éleveur du Finistère
© Audrey Dibet

A l'instar des autres productions avicoles, la dinde voit ses résultats technico-économiques s'améliorer depuis la mi-2007, grâce à des contrats revalorisés et à de meilleures performances techniques. Selon les Chambres d'agriculture, la marge brute de 21,9 €/m²/an en 2006/07 a progressé à 30,5 €/m²/an au premier semestre 2008. Le Cidef s'en réjouit car "il y en avait bien besoin", souligne Gilles Lepottier, secrétaire général. Et pour conforter davantage ces résultats, le Cidef travaille à la réintroduction des graisses animales dans l'aliment dinde, ayant récemment constaté en Italie, leur intérêt zootechnique. Autre dossier sur lequel le comité se mobilise, celui de l'histomonose, "pour apporter des solutions de prévention à un problème récurrent".

 

Dissuasion par les prix

Sitôt l'amélioration des marges éleveurs, la dinde accuse un recul dans la consommation des ménages, de -8% depuis début 2008. Principalement en cause, la hausse des prix au consommateur, de +17% en moyenne pour une escalope. Gilles Dréan déplore "les marges accrues des GMS qui interviennent sur des prix déjà à la hausse en raison d'une légitime répercussion des coûts de production". L'aval de la filière connaît déjà des baisses de résultats. Chez les éleveurs, les mises en place ont reculé de 10% par rapport à 2007.

"On perd nos marchés à l'export par manque de compétitivité", note également Gilles Lepottier. "Dans la viande élaborée, notamment panée, les origines sont très variées. D'où nos efforts de communication, axée sur la viande fraîche", ajoute Gilles Dréan qui annonce la sortie, pour octobre, d'un livre sur la dinde auquel Jean-Pierre Coffe a collaboré. Cela passera en outre par le maintien d'une définition stricte des produits frais, car "lorsque la volaille est vendue fraîche, le consommateur s'attend légitimement à ce qu'elle n'ait jamais été surgelée auparavant".

Quant à parler d'une future interprofession volaille, le Cidef n'est pas contre, mais pas dans l'immédiat. Pour son président Patrick Huon, "chaque production doit garder les moyens de faire sa propre communication", d'où l'opposition à une structure trop lourde.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité