Aller au contenu principal

Comité interprofessionnel de la dinde française
Consommation à la peine en dinde

Alors qu'un mieux était perceptible depuis la mi-2007, la filière dinde accuse le recul de la consommation des ménages en 2008. Le point avec le Comité interprofessionnel de la dinde française.

Les représentants du Cidef mercredi 10 au Space: de gauche à droite, Gilles Dréan, vice-président et PDG de Ronsard, Gilles Lepottier, secrétaire général, et Patrick Huon, président du Cidef, éleveur du Finistère
Les représentants du Cidef mercredi 10 au Space: de gauche à droite, Gilles Dréan, vice-président et PDG de Ronsard, Gilles Lepottier, secrétaire général, et Patrick Huon, président du Cidef, éleveur du Finistère
© Audrey Dibet

A l'instar des autres productions avicoles, la dinde voit ses résultats technico-économiques s'améliorer depuis la mi-2007, grâce à des contrats revalorisés et à de meilleures performances techniques. Selon les Chambres d'agriculture, la marge brute de 21,9 €/m²/an en 2006/07 a progressé à 30,5 €/m²/an au premier semestre 2008. Le Cidef s'en réjouit car "il y en avait bien besoin", souligne Gilles Lepottier, secrétaire général. Et pour conforter davantage ces résultats, le Cidef travaille à la réintroduction des graisses animales dans l'aliment dinde, ayant récemment constaté en Italie, leur intérêt zootechnique. Autre dossier sur lequel le comité se mobilise, celui de l'histomonose, "pour apporter des solutions de prévention à un problème récurrent".

 

Dissuasion par les prix

Sitôt l'amélioration des marges éleveurs, la dinde accuse un recul dans la consommation des ménages, de -8% depuis début 2008. Principalement en cause, la hausse des prix au consommateur, de +17% en moyenne pour une escalope. Gilles Dréan déplore "les marges accrues des GMS qui interviennent sur des prix déjà à la hausse en raison d'une légitime répercussion des coûts de production". L'aval de la filière connaît déjà des baisses de résultats. Chez les éleveurs, les mises en place ont reculé de 10% par rapport à 2007.

"On perd nos marchés à l'export par manque de compétitivité", note également Gilles Lepottier. "Dans la viande élaborée, notamment panée, les origines sont très variées. D'où nos efforts de communication, axée sur la viande fraîche", ajoute Gilles Dréan qui annonce la sortie, pour octobre, d'un livre sur la dinde auquel Jean-Pierre Coffe a collaboré. Cela passera en outre par le maintien d'une définition stricte des produits frais, car "lorsque la volaille est vendue fraîche, le consommateur s'attend légitimement à ce qu'elle n'ait jamais été surgelée auparavant".

Quant à parler d'une future interprofession volaille, le Cidef n'est pas contre, mais pas dans l'immédiat. Pour son président Patrick Huon, "chaque production doit garder les moyens de faire sa propre communication", d'où l'opposition à une structure trop lourde.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les pratiques agricoles évoluent encore dans les bassins versants
Baisse d’achats d’engrais, plus de sécurité lors des traitements, progression des modes de cultures alternatifs… les pratiques…
Publicité