Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Coordination rurale : rendre l'agriculture aux agriculteurs

Avec une liste fortement renouvelée, la Coordination rurale se lance dans la campagne des élections à la chambre d'agriculture avec la ferme intention de faire bouger les lignes. Et un programme qui s'articule autour du revenu, via la gestion des productions.

Fortement renouvelée, la liste de la Coordination rurale compte 7 femmes et 13 hommes, âgés de 27 à 65 ans.
Fortement renouvelée, la liste de la Coordination rurale compte 7 femmes et 13 hommes, âgés de 27 à 65 ans.
© Chantal Pape

"Pour la troisième fois, nous présentons une liste aux élections à la chambre d'agriculture, indique Bruno Demeuré, président de la Coordination rurale dans le Finistère et producteur de lait au Cloître Pleyben. Une liste hyper-motivée, remaniée à 75%, qui représente toutes les productions et tout le département, qui compte 7 femmes et 13 hommes, et 50% de non-syndiqués, qui partagent nos convictions".

Un revenu par les prix

Réunie mardi à Pont Coblant, la liste a présenté ses ambitions. "On ne part jamais pour finir deuxième", affirme Véronique Le Floc'h, secrétaire générale de la Coordination rurale nationale, productrice de lait bio à Elliant et tête de liste dans le Finistère. Et son programme, qui tient en un seul mot, le revenu.

"Un revenu par les prix, précise aussitôt Bruno Demeuré. Qui permettra à la fois les installations et l'emploi de salariés". Car si la production se maintient tant bien que mal en Bretagne, le nombre de chefs d'exploitation, lui, ne cesse de diminuer. "Un vrai plan social, qui ne dit pas son nom". Un revenu qui passera obligatoirement "par une gestion de la production", renchérit Sébastien Abgral, producteur de légumes bio à Saint Vougay. "Et nous plaidons aussi pour des fermes transmissibles, rajoute Véronique Le Floc'h. On voit aujourd'hui des élevages de porcs pourtant récents qui n'intéressent personne. Quel intérêt ?"

A l'écoute du terrain...

Se basant sur l'expérience des quatre chambres d'agriculture aujourd'hui gérées par la Coordination rurale, Calvados, Charente, Lot et Garonne et Puy de Dôme avec la Confédération paysanne, la liste finistérienne dresse ses priorités. "Il faudra commencer par assainir les finances, avec un budget à l'équilibre. Et rapprocher la chambre d'agriculture des agriculteurs, en écoutant le terrain et en remettant les ingénieurs au service des agriculteurs". Production d'énergie, agronomie... si la Coordination rurale ne nie pas le travail effectué au quotidien par les salariés, elle estime que les résultats des travaux engagés ne sont pas suffisamment diffusés au plus grand nombre. "Il faudrait que tout le monde puisse en bénéficier".

C'est cette même idée qui les pousse à envisager des conseils juridiques accessibles et gratuits pour tous. Et un accompagnement spécifique pour les jeunes qui s'installent. "C'est choquant que le premier chèque qu'ils font, ce soit pour la chambre d'agriculture".

... et de la société

"Il faudrait que la  chambre d'agriculture soit plus à l'écoute de la société, renchérit Sébastien Abgral. En travaillant plus sur l'environnement, le bio, le local". Pour arriver à ses fins, la Coordination rurale va faire campagne. "Et inciter les 50% d'agriculteurs qui se sont abstenus il y a 6 ans à aller votre cette fois, indique Bruno Demeuré. Ils ont une chance de faire changer les choses. Qu'ils la saisissent !"

 


Collège des exploitants

 

1 - Véronique Bleunven Le Floc'h, Elliant

2 - Sébastien Abgral, Saint Vougay

3 - Hervé Guillerm, Kergloff

4 - Jean-Pierre Le Gall, Mellac

5 - Gwendoline Pinchault, Saint Rivoal

6 - Bruno Demeuré, Le Cloître Pleyben

7 - Marie-Claire Le Dall, Plabennec

8 - Jérôme Daniel, Cast

9 - Vincent Bourhis, Rosporden

10 - Cécile Barraer, Quéménéven

11 - Robert Riou, Loc Eguiner

12 - Nicolas Velly, Guiler sur Goyen

13 - Pierre-Laurent Morvan, Plonévez du Faou

14 - Orianne Petitot, Commana

15 - Florian Pors, Bolazec

16 - Viviana Le Baut, Argol

17 - Frédéric Rolland, Kersaint Plabennec

18 - Véronique Rannou, Pleyben

19 - Stéphane Hourmant, Lannédern

20 - Joseph Castel, Taulé

 

Les retraités aussi

 

En plus d'une liste au collège des exploitants, la Coordination rurale du Finistère a aussi déposé des candidatures au collège des anciens exploitants. "C'est Eliane Croissant, de Landrévarzec, qui mènera la liste, indique Bruno Demeuré. Elle sera secondée par deux suppléants, François Louarn, de Milizac, et Guy Laonet, de Bannalec".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité