Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Coordination rurale : rendre l'agriculture aux agriculteurs

Vendredi dernier, la Coordination rurale a lancé ses "apéros en campagne", cinq rendez-vous sur tout le département pour aller expliquer son programme et échanger avec adhérents et sympathisants sur des exploitations agricoles.

La coordination rurale a lancé ses "apéros en campagne" le 11 janvier dernier chez Florent Le Bail, à Kergloff.
La coordination rurale a lancé ses "apéros en campagne" le 11 janvier dernier chez Florent Le Bail, à Kergloff.
© Chantal Pape

"Avec des candidats de tout le département et dans toutes les productions, en bio et en conventionnel, notre liste est représentative de l'agriculture finistérienne", explique Bruno Demeuré, président de la Coordination rurale du Finistère, en ouvrant le premier des "apéros en campagne" du syndicat, vendredi dernier à Kergloff. Menée par Véronique Le Floc'h, productrice de lait bio à Elliant, la liste a organisé cinq rendez-vous pour présenter le programme qu'elle veut défendre pour les élections à la chambre d'agriculture.

Le même prix qu'il y a 30 ans

"Il faut du revenu, martèle Hervé Guillerm, producteur de porc à Kergloff. Et du revenu par les prix ! En 1992, la Pac a voulu compenser la baisse du prix des produits agricoles par des primes. Depuis, leur montant n'a cessé de diminuer. Et dans le même temps, contraintes et exigences n'ont cessé de croître". Et d'interpeller Florent Le Bail, chez qui se tient cette première réunion de campagne. "Aujourd'hui, le litre de lait t'est payé au même prix qu'il l'était à ton père quand tu es né".

"Avec l'inflation, il aurait dû être à 52 centimes, renchérit Véronique Le Floc'h. Un prix qui nous permettrait d'embaucher, d'investir et de partir en vacances de temps en temps. Il est temps d'obtenir une meilleure répartition de la marge au sein de la filière". Et de dénoncer les industriels, privés comme coopératives. "Leur chiffre d'affaires explose, ils pourraient nous payer plus ! On demande des relations plus équitables".

Au niveau national, le syndicat planche sur un nouveau critère pour la RSE, la responsabilité sociétale des entreprises. "On y parle environnement, développement durable, bien-être des salariés... Il faut y rajouter la rémunération des agriculteurs qui fournissent la matière première dont ces entreprises ont besoin".

Non aux distorsions de concurrence

"Nous sommes pro-européens, indique Bruno Demeuré, producteur de lait au Cloître Pleyben. A condition que les règles soient les mêmes pour tout le monde !" Et de citer les distorsions de concurrence sociales, environnementales, phytosanitaires... "On va nous interdire le glyphosate. Et laisser entrer sur notre marché des produits qui en ont reçu". "Un camion de jambons espagnols livrés ici coûte 25 000 EUR de moins que s'ils étaient produits en Bretagne, rajoute Hervé Guillerm. Comment lutter ?"

Oui à l'exception agriculturelle

"Ce n'est pas aux grandes surfaces de nous dicter ce qu'on doit faire, estime Hervé Guillerm, en évoquant les cahiers des charges sans cesse plus nombreux. Certaines enseignes refusent de vendre des oeufs en cage. Mais comment vont faire les éleveurs, qui ont investi des millions d'euros pour mettre leurs bâtiments aux normes ?".

"Comme on a réussi à le faire pour la culture, il faut parvenir à imposer l'idée d'une exception agri-culturelle, affirme Véronique Le Floc'h. De plus en plus de gens défendent cette idée ! L'agriculture n'est pas un secteur marchand comme les autres, il ne dépend pas de la seule loi de l'offre et de la demande".

Après Kergloff et Goulven, les prochains "apéros en campagne" de la Coordination rurale auront lieu à 11h30 :

- le 17 janvier chez Bernard Helouet, Lesnoven, à Confort Meilars

- le 22 janvier chez Véronique Le Floc’h, Le Cosquer, à Elliant

- le 24 janvier chez Gillian et Benjamin Moré, Sainte-Marie-du-Menez-Hom, à Plomodiern

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter la Coordination rurale Bretagne au 02 23 25 59 97.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité