Aller au contenu principal

Coordination rurale : "rendre l'agriculture aux agriculteurs"

"L'heure est aux changements", estime la Coordination rurale, y compris à la chambre d'agriculture ambitionne-t-elle. Ses représentants l'ont défendu à Locminé, en réunion publique, jeudi dernier.

Pour présenter le projet de la Coordination rurale, Ronan Le Pogam, Noël Rozé, Sylvie Le Cam et Nathalie Possémé.
Pour présenter le projet de la Coordination rurale, Ronan Le Pogam, Noël Rozé, Sylvie Le Cam et Nathalie Possémé.
© Claire Le Clève

 

"Nous devons reprendre le pouvoir dans notre agriculture", pose Nicolas Rozé, tête de liste de la CR56, devant une quarantaine de sympathisants, . Pour le syndicat, les élections aux chambres d'agriculture offrent l'opportunité de "reprendre les outils de représentations". Et il est nécessaire de "convaincre les abstentionnistes", alliés désignés. "Nous ne sommes pas de simples apporteurs de matières premières", se défendent les co-listiers qui veulent "des prix, pas des primes". Et de décliner leur programme pour l'agriculture, dont la mise en place OP transversales. Et de dénoncer "dans nos coop, le pouvoir des adhérents de base est devenu infime, reprenons la main", pointant "le mirage chinois et le fiasco de la reprise de Synutra par Sodiaal". Et de vouloir réclamer, "la baisse de la pression des contrôles. Ça change tellement souvent qu'on n'arrive pas à se mettre à jour... De l'argent est mis en contrepartie des contraintes, seuls les initiés en profitent", dénoncent-ils.

Voter, profiter de cette chance

Remise en cause également de la PAC, "tout ça pour avoir un revenu et on est obligé de se justifier pour l'avoir"... de la difficulté à recruter de la main d'oeuvre, de la retraite agricole insuffisante, du mode de scrutin actuel..."La proportionnelle avait du bon. Là, quand on siège, on fait de la figuration... on nous cantonne à l'opposition", regrette Sylvie Le Cam. "Si on veut prendre la chambre, c'est pour faire évoluer tout le monde en même temps, on a tous le droit de vivre", réclame-t-elle... "Si on gagne la chambre, il faudra faire un audit sur ce qui se passe... il y a tout à remettre a plat... avec des service de base qui devraient être gratuits". Et d'inviter à voter, "il faut profiter de cette chance pour reprendre la main, changer de politique", invite Noël Rozé.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité