Aller au contenu principal
Font Size

Coronavirus : Les gestes barrières sur vos fermes aussi !

Comment limiter les contacts et les risques de contaminations au Covid-19 ? Que faire si je suis malade ? Comment protéger mes salariés ? Ces conseils distillés aux Français sur des fiches de bonnes pratiques se déclinent aussi en élevage et doivent s’appliquer dans l’ensemble des soins aux animaux (alimentation, abreuvement, suivi, soins…), ainsi que lors des travaux des champs.

Sur une exploitation agricole, des hommes et des femmes travaillent ensemble dans des milieux confinés comme en élevage porcin, mais aussi en élevage laitier en salle de traite, dans les champs… Ils peuvent aussi contaminer les autres par des contacts entre eux ou par contact avec des surfaces (volant de tracteur, faisceaux trayeurs…). Ces personnes ont également des contacts avec des intervenants extérieurs (livreurs…).

Quelles sont les préconisations ?
- Continuer la protection habituelle : la biosécurité déjà appliquée en élevage doit être poursuivie, voire renforcée.
- Limiter les contacts : une personne contagieuse malade, mais aussi en fin d'incubation ou dans les jours après guérison, contamine en moyenne entre 2 à 3 personnes.
- Éviter les contaminations indirectes par les mains et par le matériel : le virus persiste de quelques heures à quelques jours sur différents supports.

L’exploitant a-t-il l’obligation de se tenir informé sur ce sujet ?
Oui, parce qu’il accueille des personnes extérieures à l’exploitation. S’il est employeur, il doit limiter les risques sur son exploitation (dans le Document unique d’évaluation des risques, un risque nouveau est à noter "Contact direct", avec des préconisations pour limiter ce risque).

Et si une personne considérée à risque élevé travaille sur l'exploitation ?
Se rapprocher de son médecin traitant. Le service santé et sécurité au travail de la MSA (Avec médecins du travail) peut aussi lui apporter des conseils. Un salarié doit échanger sur le sujet avec son employeur pour qu'il mette en place des mesures spécifiques pour limiter les risques. L'employeur a l'obligation d'assurer la sécurité de ses salariés  https://portesdebretagne.msa.fr  https://armorique.msa.fr

Doit-il mettre en place un affichage spécifique ?
Oui. Afficher les consignes sur l’exploitation (entrée, bureau…) et rappeler à l'ordre si nécessaire. S’il est employeur, l'exploitant doit aussi informer les salariés et expliquer l'importance d'une prévention avant tout cas : l'excrétion du virus commence avant les premiers symptômes, une personne peut dès lors contaminer plusieurs membres du collectif. Cela met en péril le travail sur l'exploitation et les personnes des familles concernées (notamment les personnes à risque).

Quid du savon, papier… ?
Un employeur doit mettre à disposition du ou des salariés les équipements et consommables nécessaires : eau, savon, papier jetable (ou à défaut tissu propre renouvelé aussi souvent que possible) ou gel hydroalcoolique. Un exploitant travaillant avec des associés doit, par bon sens, appliquer les mêmes règles.

Que faire si une personne du collectif (associés et/ou salariés) a des symptômes ?
Les salariés atteints de fièvre, maux de tête, toux, doivent restés confinés à domicile. L’exploitant ne pourra pas toujours appliquer cette règle. En cas d'absolue nécessité (continuité du travail auprès des animaux) et de symptômes bénins qui pourraient justifier la poursuite d'activité, l'exploitant doit porter un masque sur prescription et être d'autant plus respectueux des consignes précédentes.

COVID
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Maïs : estimer sa date de récolte
Point de situation des maïs à la mi-août. Les premières récoltes sont attendues dès la fin août pour la moitié sud de l'Ille-et-…
Publicité