Aller au contenu principal

BRETAGNE CONTRÔLE LAITIER OUEST
Coup d'envoi le 1er juillet prochain

C'est officiel. La fusion vient d'être actée par les 3 protagonistes : les Contrôles laitiers des Côtes d'Armor, du Finistère et enfin, du Morbihan, mardi dernier. Une nouvelle entité de 7 500 adhérents voit donc le jour en Bretagne.

Au 1er juillet 2008 : tout commence pour Bretagne Contrôle laitier Ouest (BCLO), fruit d'une réflexion entamée en 2005 au niveau régional et qui a abouti au regroupement des 3 organisations départementales. Suivant la procédure, il aura fallu que chacun des partenaires, à l'issue des assemblées générales de juin, adopte le projet de "fusion alliance" mais aussi vote la dissolution anticipée du syndicat départemental. Des formalités nécessaires à la naissance juridique et sociale de la structure à la date du 1er juillet 2008.


7 500 adhérents répartis sur 8 secteurs

Forte de ses 7 500 adhérents, BCLO représente pas moins de 70% de la production laitière régionale et 372 000 vaches laitières contrôlées. Au sein de la nouvelle entité, les limites départementales s'envolent : 8 secteurs constituent le territoire de BCLO. Chaque secteur rassemble entre 900 et 1 000 adhérents, suivis par 25 conseillers d'élevage et 40 agents de pesée pour le contrôle de performances. Quatre antennes, Morlaix, Carhaix, Plérin et Locminé, mettront en musique les missions de l'entreprise. Locminé (56) devenant le siège social et Plérin (22), probablement le siège administratif.
S'agissant de la remontée des informations et de l'organisation des initiatives locales, parallèlement, 8 comités territoriaux se sont constitués, chacun regroupant une vingtaine de délégués impliqués dans la vie territoriale.
Face à la restructuration accélérée des exploitations, BCLO affiche son ambition, "être le leader du conseil technique, stratégique et économique aux éleveurs laitiers et aider l'ensemble des agriculteurs à s'adapter aux évolutions de leur environnement", a rappelé Joseph Langlais, président du CL 22, à l'occasion de l'assemblée générale. Pas moins de quatre missions ont été rappelées : le contrôle de performances en production laitière, le conseil technique et économique indépendant de la vente d'intrants et d'aliments, la création de références techniques, avec les chambres d'agriculture, et la défense des intérêts collectifs des éleveurs.
Dans un contexte évolutif, cette union de moyens permettra, non seulement de répondre d'une même voix à l'appel d'offre sur le contrôle de performances, mais aussi de dégager à moyen terme, des économies d'échelle. "Il s'agit de juguler les charges et d'ouvrir une carte de services suffisamment large pour que chaque éleveur ait les services dont il a besoin", indique Joseph Langlais.


Une représentation régionale

En Bretagne, trois entités coexistent donc : BCLO, Bretagne Contrôle laitier et le contrôle laitier 35. La représentation régionale reste entre les mains de Bretagne Contrôle laitier, tandis que, de son côté, Bretagne Contrôle laitier Ille-et-Vilaine continue de faire cavalier seul. En effet, la continuité de Bretagne Contrôle laitier a été confirmée en septembre 2007 par les 4 départements. Depuis la régionalisation des services en 2006, l'association des 4 contrôles laitiers est en charge de la comptabilité-gestion, du management de la qualité, des services informatiques et des systèmes d'information. A cela s'ajoute le service de traite et de qualité du lait ainsi que le contrôle laitier des caprins. Une collaboration étroite est annoncée entre les 32 salariés de Bretagne Contrôle laitier, encadrés par son directeur Jacques- Henri Vandaele, et les équipes de BCLO et de BCL35.

BCLO en chiffres

— 7 500 adhérents.
— 372 000 vaches laitières.
— 650 salariés.
— 8 secteurs, 4 antennes.
— Une gouvernance unique, un bureau de 9 membres et un conseil d'administration de 30 élus.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité