Aller au contenu principal

D'Aucy récolte pour les Restos du cœur

1 600 kg de haricots verts d'Aucy ont été vendus sur les marchés du Morbihan cet été au bénéfice des Restos du cœur.

D'Aucy a fait 7 marchés cet été avec les Restos du cœur.
D'Aucy a fait 7 marchés cet été avec les Restos du cœur.
© terra


"Haricots verts du matin, lavés et équeutés au profit des Restos du cœur. 3 euros le kg", signale une bénévole de l'association, nous indiquant l'emplacement du stand d'Aucy dès notre arrivée sur le marché. Les habitués et vacanciers se bousculent pour faire leurs emplettes en ce beau matin d'été. Le marché de Sarzeau est bondé. Un bon choix donc pour d'Aucy et les Restos du cœur qui faisaient ensemble les marchés de l'été pour la quatrième année. Sept journées au total sur la côte littorale du Morbihan, du 6 au 13 août, où 1 600 kg de haricots verts ont été vendus à 1 200 personnes. Encore mieux que l'an passé.

Frais et équeutés

 

Les légumes récoltés dans la nuit chez un agriculteur de la Cécab sont lavés et équeutés à l'usine de Locminé pour être présentés le matin même sur le marché. L'équeutage est un argument indéniable pour la vente de ces haricots verts qui rencontrent un véritable succès. La vente est assurée par une dizaine de bénévoles des Restos du cœur du Morbihan, la somme récoltée étant entièrement versée à l'association. "Le but n'est pas de faire de la concurrence aux autres commerçants, précise Denis Ernotte, de la Cécab. On s'ajuste aux prix du marché. Nous ne sommes présents qu'une seule fois dans l'année sur la commune, et pour une bonne cause". D'Aucy fait en outre un don de 30 000 boîtes dans le cadre de cette opération, et continue le partenariat en local avec l'association tout au long de l'année.


Travail d'image

 

Dans cette atmosphère de marché conviviale, l'opération est un moyen de faire de la pédagogie. Paul Chantrel, administrateur de la Cécab, venu rencontrer les consommateurs sur le marché, répond aux questions sur l'origine des légumes - 100% bretonne - et sur les méthodes de production. Il indique entre autres que "le haricot vendu sur le stand est exactement celui qu'on retrouve congelé ou en conserve".
L'opération a l'avantage de faire parler de la marque d'Aucy. "Elle exprime les valeurs de solidarité que les 800 agriculteurs partagent au quotidien au sein de la coopérative", résume le producteur.

Une bonne campagne légumière

De manière générale, les campagnes en pois, carottes et épinards ont été satisfaisantes cette année, en rendement et en qualité, mais il y a un peu d'hétérogénéité selon la localisation, les dates de semis, variétés… Les campagnes de haricot vert et flageolet sont en cours. "C'est l'irrigation qui a surtout permis de faire face aux coups de chaud du printemps", pointe le producteur Paul Chantrel, avec plus de 60% des producteurs de la Cécab irrigants.
12 000 hectares de légumes ont été implantés par les adhérents de la coopérative en 2011, soit une progression de 10% des surfaces par rapport à l'an passé avec des évolutions de volumes commercialisés.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité