Aller au contenu principal

Crédit agricole
De bons résultats malgré la crise

Alors que son assemblée générale se tient aujourd'hui à Brest, le Crédit agricole a dévoilé ses chiffres 2011. Malgré un contexte difficile, la banque verte maintient ses résultats. Et continue à financer l'économie finistérienne.

: De gauche à droite : Jack Bouin, directeur général du Crédit agricole, et Jean Le Vourc'h, président, devant l'agence de Siam, aux couleurs du tram brestois.
: De gauche à droite : Jack Bouin, directeur général du Crédit agricole, et Jean Le Vourc'h, président, devant l'agence de Siam, aux couleurs du tram brestois.
© Chantal Pape

Première banque du département, avec 36% des parts de marché pour la réalisation de crédits et 33% pour la collecte d'épargne, le Crédit agricole du Finistère boucle l'année 2011 avec un résultat net de 60 millions d'euros, en progression de 3,3% quand il avait augmenté de plus de 7% entre 2009 et 2010. Mais un résultat qui satisfait Jack Bouin, directeur général. "Dans le contexte de crise que nous connaissons, nous avons fait le choix de mieux rémunérer l'épargne de nos clients et de ne pas répercuter toutes les hausses de taux des marchés financiers". Car, et le Crédit agricole a plaisir à la rappeler, "nous avons le seul Finistère pour territoire : l'argent collecté ici sert à financer des projets ici".

 

Des investissements lourds

 

Crise oblige, les nouveaux crédits sont en léger repli, - 6% en 2011. Un chiffre qui cache les bonnes performances du Crédit agricole auprès des entreprises : + 18%. "L'agriculture a aussi beaucoup investi, retient Jean Le Vourc'h, le président, de l'année 2011. En lait, la situation s'est améliorée. La concentration des élevages se poursuit et oblige à des investissements lourds". Les éleveurs ont aussi investi dans du matériel et les prêts Agilor ont frôlé le record de 2008...

"Mais il me reste deux inquiétudes". A la veille de mette fin à son mandat, après 26 ans au conseil d'administration et 14 ans à la tête du Crédit agricole, le président évoque d'abord les producteurs de légumes. "En 2011, le marché du légume frais a été plombé par E.Coli. Et le chou-fleur connaît maintenant des problèmes de qualité. Heureusement que la diversification permet aux légumiers de répartir les risques".

 

Perte de compétitivité

 

Après 4 années difficiles, la situation s'améliore un peu en porc. "Mais le risque de volatilité du prix des céréales est toujours là". Faute de trésorerie, les éleveurs ont tardé à engager la mise aux normes bien-être. "La moitié des élevages devrait l'avoir réalisé fin 2012", estime Jean Le Vourc'h. Et certains éleveurs, à quelques années de la retraite, préféreront jeter l'éponge plutôt que s'endetter lourdement. "Une décision individuelle qu'on peut comprendre mais qui va fragiliser la filière toute entière. On parle déjà d'un abattoir de trop en Bretagne. Ce n'est pas en diminuant la production qu'on va arranger les choses". Et le président du Crédit agricole d'évoquer l'Allemagne, où les outils sont saturés, ce qui permet à nos concurrents d'améliorer leurs coûts de revient. "C'est l'inverse qui se passe chez nous. Tout a commencé quand on a fermé des milliers de m² de poulaillers sans fermer d'usines d'aliments. Le coût de l'aliment a renchéri pour tout le monde, bovin et porc compris. La spirale s'est enclenchée. Et notre compétitivité va encore diminuer".

 

Les chiffres-clés

 

 

430 000 clients,

1 419 salariés,

119 agences et 14 agences spécialisées,

328 automates bancaires,

2 agences en ligne et 2 sites Internet,

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Les producteurs de lait exigent des hausses de prix
Alors que les négociations commerciales avec la grande distribution battent leur plein, les producteurs de lait sont venus…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
L'élevage aux abois, étranglé par l’absence de prix et l’envol des charges
Beaucoup de jeunes installés. Après le rassemblement de plus de 300 producteurs de porcs jeudi, pour demander des aides d’urgence…
Publicité