Aller au contenu principal

Bienvenue à la ferme
De nouveaux projets à l'horizon

Le réseau Bienvenue à la ferme de la chambre d'agriculture étudie de nouveaux concepts marketing.

Annie Martin, présidente du réseau Bienvenue à la ferme et les membres du bureau, Claire Azé, Marie Hélène Briand et Michel Nicolas.
Annie Martin, présidente du réseau Bienvenue à la ferme et les membres du bureau, Claire Azé, Marie Hélène Briand et Michel Nicolas.
© terranet

Le réseau Bienvenue à la ferme des Côtes d'Armor, c'est 62 adhérents et une implication tous azimuts pour promouvoir l'image de la "ferme". Car la ferme, c'est bien plus qu'un lieu de production et de vente ou d'hébergement. En Côtes d'Armor, il y a une dynamique qui persiste, avec l'accueil d'enfants (2 à 3 fermes), les fermes auberges, les fermes équestres et même un marché de Noël. Mais comme partout, le renouvellement se pose. "La réglementation sur la sécurité va en se durcissant, il faut parvenir à donner l'envie aux porteurs de projets", insiste Bernard Charles, référent de l'activité "accueil d'enfants" au sein du réseau, lors de l'assemblée générale de l'association le 2 avril à Gommenec'h
Côté promotion, le logo de la petite fleur pousse sur les étals des salons, des foires ou des marchés. Le réseau, c'est aussi des randonnées à la ferme et un festival "brin de culture".
Des projets 2009 à l'étude
Comment mettre en valeur les particularités de la ferme ? Le réseau des Côtes d'Armor, avec à sa tête la présidente Annie Martin, veut sensibiliser les adhérents à des projets plus marketing. Le premier, travaillé de façon tripartite (Bretagne, Normandie, National) s'intéresse à l'hébergement. En plus de la visibilité, de l'authenticité, du confort et de l'accueil..., le réseau croit à une personnalisation de l'offre. Pourquoi ne pas proposer des fermes "sport et nature", spécialisée dans une ou des activités de loisirs (marche, pêche, équitation), des fermes "gourmandes", pour les accros de la gastronomie ou encore des "z'ani-fermes", proposant des activités auprès des animaux (traite, soins...). La Bretagne et la Normandie sont les deux régions pilotes de ce projet qui devrait voir le jour en 2010 à l'échelle nationale. En Côtes d'Armor, une offre de commercialisation pilote est annoncée pour la fin de l'année. Enfin, second projet : le réseau étudie la piste des coffrets cadeaux de produits fermiers. Premier test pendant le Space en septembre.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité