Aller au contenu principal

Débordé ? Pensez à l'emploi partagé !

Besoin d'un coup de main quelques heures par semaine ou quelques jours par mois ? L'emploi partagé peut être la solution. Pour informer les agriculteurs intéressés par cette formule, Partag'emploi organise une porte ouverte le 17 juin chez Jérôme Philippe, à Quéménéven.

Le 17 juin prochain, Jérôme Philippe (à droite) et Vincent Prévost, son salarié, expliqueront comment ils gèrent l'emploi à temps partagé.
Le 17 juin prochain, Jérôme Philippe (à droite) et Vincent Prévost, son salarié, expliqueront comment ils gèrent l'emploi à temps partagé.
© Chantal Pape

Installé en 2002, Jérôme Philippe est seul sur l'exploitation depuis le départ en retraite de ses parents, en 2009. Et, avec un atelier lait de 510 000 l, 45 ha de cultures et de l'engraissement, il ne manque pas de travail ! "Mon père me donne un bon coup de main, mais ça ne suffit plus". Début 2014, il a fait appel à Partag'emploi et, désormais, Vincent Prévost vient l'épauler un jour par semaine, partageant son temps entre trois exploitations. "Chez moi, c'est le mercredi. Comme ça, si besoin, je peux me libérer pour m'occuper de mes deux jeunes enfants".

S'il a opté pour Partag'emploi, c'est aussi parce le groupement d'employeurs le libère de toute contrainte administrative et se charge des contrat de travail, bulletin de salaire, déclarations trimestrielles... "On a déjà assez à faire comme ça".

Créé en 2008 par Finistère remplacement, la FDSEA et les JA, Partag'emploi compte une centaine d'adhérents et une trentaine de salariés. "Nous voulons leur proposer un vrai métier, avec un CDI, des réunions régulières, des formations", détaille Raymond Marrec, le président.

Pour mieux faire connaître la formule aux agriculteurs finistériens, Partag'emploi organise une porte ouverte le 17 juin prochain. "Jérôme et Vincent partageront leur expérience", indique Stéphane Charon, le directeur. L'AEF, l'association emploi formation, et le Cesa, le comité d'entreprise des salariés agricoles, présenteront leur activité. La FDSEA et la chambre d'agriculture détailleront les formations qu'elles organisent pour les employeurs. Et le service prévention de la MSA fera le point sur la sécurité et les conditions de travail.

En pratique

 

Mercredi 17 juin,

De 12h à 15h,

La Garenne, à Quéménéven,

Casse-croûte sur place.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité