Aller au contenu principal

Défendre le découplage de la PAB veaux de boucherie

Découpler la prime à l'abattage est, aux yeux des producteurs de veaux de boucherie, le meilleur moyen pour leur redonner du poids et retrouver un certain équilibre des marchés.

De gauche à droite, Ludovic Pagier, des JA, Catherine Debroize, de la FDSEA, Fabrice Heudier, représentant la FNB, et Aude Traoré, animatrice à la FNB.
De gauche à droite, Ludovic Pagier, des JA, Catherine Debroize, de la FDSEA, Fabrice Heudier, représentant la FNB, et Aude Traoré, animatrice à la FNB.
© Cécile Julien

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Alors que le prix du veau poursuit sa spirale à la baisse depuis début 2008, un nouveau bras de fer oppose éleveurs et entreprises autour de la prime à l'abattage. Jeudi 13 novembre, Fabrice Heudier, président de la section veaux de boucherie à la FNB, est venu en discuter avec les éleveurs d'Ille et Vilaine, qui ont répondu présents en nombre. "Malgré le faible prix des petits veaux et une poudre de lait pas chère, la consommation diminue. Elle a perdu 6% en 2008, chiffre Fabrice Heudier. Du coup, le rapport offre/demande n'est toujours pas équilibré". Le représentant de la filière regrette l'incapacité des entreprises à mettre en adéquation leur production avec le marché. "La filière hollandaise met une forte pression sur les entreprises françaises qui utilisent les éleveurs comme variable d'ajustement", déplore Fabrice Heudier. Pour sortir de la crise en adaptant la production à la consommation et en redonnant du pouvoir aux producteurs, la FNB prône le découplage de la prime à l'abattage. "C'est notre seul levier pour conforter les producteurs en place et permettre à ceux qui n'ont pas d'autre choix d'arrêter", souligne Fabrice Heudier. Et de rappeler que ce découplage ne se ferait pas au détriment de ceux qui continueront à produire, chaque éleveur restant détenteur de ses droits de production. En aucun cas, les PAB d'un éleveur ne pourront être "donnés" à un autre. Contrairement à ce qu'avancent les entreprises qui veulent faire signer des pétitions en ce sens. Ce découplage ne serait qu'une anticipation de ce que Bruxelles veut faire dès 2013. "Anticipons ce découplage, suggère Fabrice Heudier. Et profitons-en pour choisir les bonnes années de référence". Les éleveurs voudraient que soient prises en compte les années entre 2004, pour intégrer les investissements de mise aux normes, et 2006, soit avant la crise. D'ici à la fin de l'année, la profession doit faire des propositions aux Pouvoirs publics, qui devrait annoncer leur décision début 2009.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité