Aller au contenu principal

Terres et Bocages
Des agriculteurs "éleveurs" d'arbres

L'association Terres et Bocages regroupe une trentaine d'agriculteurs qui s'organisent pour mieux entretenir leurs plantations de haies, jeunes ou anciennes. Dernièrement, ils organisaient, sous la houlette de Thierry Guéhenneuc, une taille de formation d'arbres d'avenir à Saint-Glen.

A Saint-Glen, une taille de rattrapage a été effectué sur une haie plantée il y a 17 ans.
A Saint-Glen, une taille de rattrapage a été effectué sur une haie plantée il y a 17 ans.
© A.M

Animateur et technicien pour Terres et Bocages, Thierry Guéhenneuc aime à se définir comme un "éleveur d'arbres". "Il suffit de regarder notre bocage pour se rendre compte que les haies sont vieillissantes. Planter, semer, élever de jeunes arbres est important pour donner un avenir à ce paysage et cela pourrait davantage faire partie du travail d'agriculteurs, si la valeur de ce travail était mieux reconnue", estime le technicien. Trop souvent, les arbres d'avenir sont peu nombreux dans les haies, dont la coupe est gérée au lamier. "Du coup, tout l'intermédiaire qui sert souvent de coupe-vent pousse plus vite et étouffe les arbres d'avenir", explique encore Thierry Guéhenneuc.  Ces tailles dites de "rattrapage" ne sont pas la seule activité de l'association. Techniques d'implantation, entretien des jeunes arbres, paillages, bois raméal fragmenté (BRF) donnent lieu à autant de journées d'échanges et d'entraide entre les membres de l'association que préside Madeleine Valo. L'association propose le BRF produit comme paillage améliorant les sols, pour des plantations de haies, mais aussi pour les espaces verts de communes. "C'est sûr si on plante des arbres d'avenir, il ne faut pas s'attendre à une rentabilité immédiate, mais l'intérêt est environnemental et c'est un travail pour les générations suivantes", témoigne Thierry Guéhenneuc. À travers ces activités, l'association poursuit donc plusieurs objectifs. "Nous souhaitons améliorer progressivement et durablement un réseau bocager reliant jeunes plantations et anciennes, et faire reconnaître la valeur du travail agricole pour l'entretien du bocage et ses fonctions agri environnementales", confirme Madeleine Valo. 


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité