Aller au contenu principal
Font Size

Des chèques cadeau et culture 100% Haut Finistère

Depuis cinq ans déjà, entreprises et particuliers peuvent acquérir des chèques cadeau 100% haut Finistère pour récompenser leurs salariés ou offrir un présent local. L'offre s'étend désormais aux chèques culture.

Entourée de ses partenaires, Crédit agricole et Pays de Morlaix, la CCI a lancé le chèque culture 100% haut Finistère, le 19 novembre dernier à Mespaul.
Entourée de ses partenaires, Crédit agricole et Pays de Morlaix, la CCI a lancé le chèque culture 100% haut Finistère, le 19 novembre dernier à Mespaul.
© Chantal Pape

"A l'époque, nous voulions favoriser l'achat de proximité et limiter l'évasion commerciale vers la vente en ligne ou les grands pôles de consommation péri-urbains", se souvient Jean-Luc Prat, élu à la CCI de Morlaix. Cinq ans plus tard, le chèque-cadeau 100% haut Finistère se porte bien, avec plus de 2 millions d'€ d'achats à son actif. De Tréflez à Locquirec et de l'île de Batz à Sizun, plus de 600 commerces l'acceptent. Et plus de 450 entreprises en commandent tous les ans pour récompenser leurs salariés. "Y compris des agriculteurs employeurs de main d'oeuvre", souligne Sylvie Le Callonnec, en charge de ces chèques cadeau à la CCI de Morlaix.

Acheter au plus près de chez soi

"Pour moi, c'est une démarche qui fait sens", explique Jean-Luc Poder, expéditeur de légumes bio à Mespaul, qui en fait profiter ses collaborateurs depuis 2013. "En tant qu'entreprise du territoire, il est logique de tout faire pour le dynamiser". "Et c'est tellement facile", renchérit Marie-Claire Hénaff. Maire de Saint Vougay, elle a d'abord offert des paniers garnis aux employés communaux. "Mais très vite, on manque d'idées ! Avec les chèques-cadeau, on est sûr de faire plaisir, puisque chacun achète ce qu'il veut".

Non soumis à cotisation, ils peuvent être octroyés par les entreprises à leurs salariés pour 11 raisons : fête des mères, des pères ou de Noël, mariage ou Pacs, naissance ou adoption, départ en retraite, rentrée scolaire... Et leur montant est plafonné à 165 €/an/salarié.

"C'est l'une des raisons pour lesquelles nous lançons les chèques culture, explique Sylvie Le Callonnec. Ils peuvent se rajouter aux chèques cadeau, cette fois sans plafond".

Autre avantage, ils toucheront un nouveau public, en permettant de payer livres et disques, places de spectacle ou de théâtre, entrées dans les musées et les monuments... "De nombreux clients se servent déjà de chèques culture pour payer leurs ouvrages, constate François Michel, de la librairie Livres in room, à Saint Pol de Léon. Autant qu'ils soient locaux : ils encouragent à consommer au plus près de chez soi".

Particuliers aussi

Chèques cadeau et chèques culture peuvent aussi être achetés par des particuliers à la recherche d'un cadeau local à offrir. "Cette fois, plus de plafond ni d'occasion à respecter, détaille Sylvie Le Callonnec. Il suffit de contacter la CCI pour les acheter". D'ici peu, le site www.100pour100-hautfinistere.fr permettra même de les commander et de les régler en ligne.

 

Pratique

 

Vous êtes employeur et souhaitez récompenser vos salariés ? Vous êtes un particulier à la recherche d'un cadeau 100% local ? Commandez vos chèques cadeau et culture, par tranche de 5 ou 10 €, auprès de la CCI de Morlaix au 02 98 62 39 19 ou par mail 100pour100-hautfinistere@bretagne-ouest.cci.bzh

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Maïs : estimer sa date de récolte
Point de situation des maïs à la mi-août. Les premières récoltes sont attendues dès la fin août pour la moitié sud de l'Ille-et-…
Publicité