Aller au contenu principal

Groupes d'échange bovin viande
Des chiffres pour avancer

Se situer et se comparer pour avancer, tels sont les objectifs des éleveurs qui rejoignent les groupes d'échanges en bovin viande, avec l'appui de BBC, Breizh Bovin Croissance. Ils sont désormais 6 en Bretagne avec en ligne de mire, la production de viande vive. Une notion qui les unit, au delà des races.

 

Une dynamique de groupe attelée à des critères techniques et économiques en bovin viande . La formule fait un carton. De trois, ces groupes d'échange sont passés à 6, en l'espace d'une année en Bretagne. «Et de 1 à 3 dans le Morbihan », se félicite Pierrick Messager qui, sur fonds Vivéa et via la dynamique des GVA, accompagne 25 éleveurs au cours de ces journées d'échange, dont deux sont programmées chaque semestre. Au menu ? Alimentation hivernale, pâturage, génétique et un volet technico économiques « où les éleveurs sont très demandeurs. On va jusqu'à la marge brute de l'atelier Vaches allaitantes et puis on affine les choses pour arriver à un revenu détaillé par catégorie d'animaux pour déboucher sur la production de viande vive par élevage». Une petite révolution qui permet, quel que soit le système ou la race élevée, la comparaison. « Cette donnée tient compte du poids et du GMQ, du renouvellement et de la fécondité, du taux de mortalité », détaille le technicien. Un critère très complet.

 

Des attentes

En cet après midi d'automne, où le pelage des 70 mères limousines de René le Courtois, rivalise avec les teintes d'automne des frondaisons, rien ne laisse supposer au groupe un PVV de 36,931 tonnes produites sur ces vertes prairies de St Nolff (PVV = Poids de viande vive). Un calcul désormais possible pour les membres du groupe. L'avantage ? En jouant cartes sur table, se situer avec des données pertinentes et donc se comparer. Cerise sur le gâteau ? Une prestation rattachée du technicien sur l'élevage pour une demi journée. Mais avant tout, si le besoin d'échange est salué par tous, « cela permet l'échange sur nos pratiques et d'optimiser nos produits », pointe Gilles, un des éleveurs du groupe, les attentes sont différentes. Fabien lui s'installe. Il quitte une production laitière, condamnée par l'urbanisation des terres de son ancienne exploitation, pour l'élevage allaitant, avec 18 ha en prime. « Je viens pour me donner des références. Je m'interroge sur ce que je dois faire. Agrandir le troupeau ou consacrer ces terres à des productions végétales de vente annexes ». De son coté René Le Courtois souhaite savoir « qu'est ce qu'on va pouvoir accepter dans la baisse des aides qui se profilent. Les aides, c'est mon revenu », ne cache pas le président de BVB, Bretagne Viande Bio, pointant un résultat d'exploitation de 61 000 dont 55 000 d'aides PAC. « Et puis, ces données sont très précieuses pour démontrer l'augmentation des charges et discuter la grille en faisant passer des hausses » défend t-il. Un moyen de défendre un revenu et de trouver les leviers techniques pour l'améliorer, chacun sur son exploitation .

 

Claire Le Clève

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité