Aller au contenu principal

Des déchéances de DJA qui fâchent les JA

Alors que débute pour les Jeunes Agriculteurs du Morbihan la campagne d’automne de relance cantonale, depuis lundi dernier et jusqu’au 20 décembre, un sujet devrait nourrir les échanges. Celui de la déchéances de dotation JA. Il irrite après 1 000 jours de crise, notamment en lait.

Thomas Guégan, et Thibault Le Masle de JA du Morbihan
Thomas Guégan, et Thibault Le Masle de JA du Morbihan
© Claire Le Clève

"Nous sommes sur une cinquantaine de dossiers et nous ne sommes qu’au début", prévient Thomas Guégan sur l’arrivée, depuis cet été, des premiers avis de déchéance de dotation qui touchent, pour l’instant, une cinquantaine de jeunes agriculteurs. "Nous avions alerté le préfet sur les premiers cas, en fin d’été". Depuis, la pile de dossiers s’épaissit.

Annulation de la déchéance

Ainsi, tout jeune installé peut prétendre à la dotation jeune agriculteur, dite DJA une aide spécifique, s’il s’engage, entre-autres obligations, à ne pas percevoir moins d’un Smic, ni plus de trois, durant les cinq années qui suivent son installation. Paradoxe de la conjoncture ! "Certains ne sont pas même arrivés à un Smic les premiers temps de leur installation... D’autres se sont installés en 2010 en ont eu un revenu correct, la crise arrivant ils ont réduit la voilure et différé des projets d’investissements et ont vu leurs revenus augmenter", décrit le président du syndicat. Au final 10 000 à 12 000 euros seraient à rembourser suivant les dossiers "alors que les revenus de 2015 et à suivre sont à zéro pour bien des jeunes", pointe-t-il avec Thibault Lemasle s’étonnant du retard pris sur le contrôle des dossiers. "Ca arrive maintenant alors que les trésoreries sont exsangues! Nous demandons l’annulation de la déchéance", réclament-ils conscients des disparités de situations : "tous les dossiers ne seront pas rattrapables".

Tous les cantons concernés

Un des sujets qui ne manquera pas d’alimenter les échanges qu’appellent de leur souhait les JA du Morbihan en organisant leur campagne de relance cantonale. C’est sur les secteurs nord et ouest, à Gourin depuis mardi dernier puis Inguigniel, ce vendredi, qu’ont débuté cette semaine les premières réunions. Un territoire où Thibault Le Masle, responsable cantonale, organise avec ses collègues et leurs familles un barbecue, "ce 17 novembre à midi chez Sébastien Hellegouarch. Tous les jeunes du secteur qui le veulent ont été invités. L’idée est de présenter JA 56, ce qu’on y fait, les avancées et progrès mais aussi de débattre, d’échanger, que ce soit sympa et convivial", annonce-t-il ravi d’exercer son métier dans "secteur dynamique, qui fonctionne bien avec pas mal d’installations. Il y a un effet de groupe". Car dynamiser est bien le maître-mot de ces réunions de relance. "Étoffer le réseau, avoir un groupe de discussions. Ce sont des jeunes qui se voient régulièrement, qui s’investissent dans un projet, qui sortent de leur isolement, c’est très important et porteur", assure Thomas Guégan.

Aucun des 21 cantons du Morbihan, ne sera oublié lors de cette campagne de relance, ni les jeunes qui s’y trouvent. "Plutôt que des courriers, c’est sur facebook mais surtout par SMS ou coup de fil que chacun sera prévenu individuellement du rendez-vous". Qu’on se le dise.

Claire Le Clève

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité