Aller au contenu principal

Plan de Performance Energétique
Des dossiers à déposer avant le 15 juin

Olivier Jégou
Olivier Jégou
© claire le clève

 

Avec 2,61 millions d'euros, la région Bretagne est la région la plus dotée de France pour à la fois réaliser les diagnostics énergétiques des exploitations agricoles et les investissements liées aux économies d'énergie. Mais attention, pour en bénéficier, déposez votre dossier avant le 15 juin.

 

Encore deux dates sont programmées  dans les différentes antennes de la Chambre d'agriculture du Morbihan pour découvrir les modalités de mise en œuvre du volet régional de Plan de Performance Energétique (PPE). Un plan tout droit issu du Grenelle de l'environnement et associé au Plan de Relance de l'Economie. 30 Millions d'euros ont été prévus à cet effet. Et s'il est désormais trop tard pour postuler au volet national ciblé sur les projets de méthanisation agricole et les bancs d'essai moteurs (dossiers clos le 15 avril), il est toujours possible de prétendre aux subventions inscrites sur la partie régionale qui concernent les exploitations agricoles et les Cuma. Ce volet apporte à l'escarcelle de la Bretagne 2,61 millions d'Euros sur les 15  prévus pour ce domaine. Mais attention après le 15 juin il sera trop tard.

 

D'abord le diagnostic énergétique de l'exploitation

Pour bénéficier de ces aides, un préalable est nécessaire : réaliser en premier lieu le diagnostic énergétique de son exploitation (plafond 1000 euros taux de subvention de 40 %  et 50 % pour les JA). "Une démarche très intéressante car elle permet de mettre le doigt sur les postes énergitivores, d'avoir une vision globale sur la consommation de son exploitation, de cibler les postes d'amélioration et de se situer par rapport à des références moyennes", liste Olivier Jégou, responsable du dossier énergie à la Chambre d'agriculture du Morbihan. Si l'organisme consulaire propose pour sa part le Bilan Agri Energie, les bilans, Planète, Diapason et Prairies, sont également agréés. Vient ensuite la phase de préconisation. "Un parcellaire trop éclaté pénalise la consommation d'énergie, des échanges de parcelles peuvent être une des réponses par exemple".

 

Du matériel chasse les  Gaspi

Conséquence logique du diagnostic énergétique, suivant la situation, l'installation de certains matériels se révélera être plus pertinent en matière d'économie d'énergie. Que ce soient pour les exploitations ou pour les Cuma, une liste d'équipements* est définie avec priorité donnée aux locaux existants. Un fois l'accord donné par l'administration sur l'attribution des subventions, le demandeur dispose d'un an avant le début de la réalisation de ses travaux puis de deux années supplémentaires pour les achever. Un laps de temps intéressant pour finaliser des choix. Pour se rendre compte des réalisations possibles, un réseau de fermes de démonstration verra bientôt le jour ainsi que la réalisation d'un guide des bons réflexes pour réaliser des économies d'énergies.

Claire Le Clève

 

Pour plus de renseignements, réunions gratuites dans les antennes de la Chambre d'agriculture : Hennebont le 12 mai à 11 h (02 97 36 13 33) et le 18 mai à Ploërmel à 10h30 (02 97 74 00 60)

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité