Aller au contenu principal

DÈS LE 1ER JANVIER, SUR L'ASDA
Des information sur la chaîne alimentaire

Bannis, le botulisme, la listériose, les salmonelles, le ténia ou autre ! Pour éviter toute contamination, via la chaîne alimentaire, ces nouvelles informations seront à porter sur le passeport de tout bovin, lors de chaque sortie, quelle que soit sa destination.

Gilbert Louarn indique où le nouveau recto de l'Asda comporte les mentions à renseigner. Pour les documents édités avant 2009, si besoin, une attestation téléchargeable sur le site des GDS est à fournir remplie.
Gilbert Louarn indique où le nouveau recto de l'Asda comporte les mentions à renseigner. Pour les documents édités avant 2009, si besoin, une attestation téléchargeable sur le site des GDS est à fournir remplie.
© Terra

"C'est une précaution supplémentaire pour éviter des contaminations", relève Gilbert Louarn, responsable du dossier pour les GDS de Bretagne. Inscrite dans le paquet hygiène, la nouvelle ICA, Information de la chaîne alimentaire, devient obligatoire dès le 1er janvier prochain sur le passeport des bovins (Asda). Est visée l'hygiène parfaite des denrées alimentaires. Pour l'améliorer en évitant les contaminations éventuelles lors du traitement de la chaîne alimentaire, les informations sanitaires en possession de l'éleveur devront être transmises via la carte verte qui accompagne tout bovin, l'Asda.

Des risques ciblés

Loin de faire figure d'exception en élevage, cette obligation légale est déjà en vigueur depuis 2001, pour les volailles, 2008, pour les porcs, 2009, pour les veaux de boucherie. Diffusée depuis janvier 2009 avec l'ICA, l'obligation de renseignement n'intervient que le 1er janvier prochain. En ligne de mire, des risques ciblés. "Il s'agit de renseigner à chaque sortie d'un bovin vers l'élevage ou l'abattoir de problèmes cliniques diagnostiqués. Le botulisme, la listériose, les salmonelles, la cysticercose ou ténia mais également les contaminants de l'environnement type dioxine", énumère le responsable du dossier.

Modalités différentes suivant les ASDA

Depuis 2009, les nouvelles Asda comportent ces éléments à renseigner. Sur le recto, en haut et à droite, dans tous les cas, l’éleveur doit attester sur l’Asda si son animal "ne présente aucun ou présente un risque en rayant la mention inutile", de plus, le numéro ordinal du vétérinaire est à indiquer. Ce numéro figure sur les ordonnances délivrées. Si l'animal n'a pas connu ces maladies, il suffit de l'indiquer. S'il a connu les maladies  ou présente un risque, l'information est à attester au recto, puis à détailler au nouveau verso.
Pour les Asda délivrées avant 2009, il suffit de la compléter comme auparavant et de joindre, si besoin, l'attestation disponible sur le site des GDS : gdsbretagne.fr.
"Dans 99 % des cas, on s'arrête au recto", rassure Gilbert Louarn, qui précise que les GDS restent à disposition des éleveurs pour tout renseignement.

Rappel. Au départ du bovin, l’Asda doit obligatoirement être datée et signée par l’éleveur.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité