Aller au contenu principal

Des Maisons familiales rurales ouvertes sur le monde

Le réseau des Maisons familiales du Finistère vient d'éditer une plaquette reprenant l'ensemble des formations qu'il propose et les atouts d'une pédagogie basée sur l'alternance. L'occasion derappeler qu'en Maison familiale aussi, on peut partir en stage à l'étranger.

Alain Jaulin, directeur de la fédération départementale des maisons familiales rurales du Finistère.
Alain Jaulin, directeur de la fédération départementale des maisons familiales rurales du Finistère.
© Chantal Pape

"Tous les ans, nos 11 établissements forment plus de 2 000 jeunes et adultes, de la 4e à la licence pro". Le 27 mars dernier, l'assemblée générale de la fédération départementale des Maisons familiales, à Landivisiau, a permis le faire le point sur les nouveautés : un CAP petite enfance à Saint Renan et Plounevez Lochrist en formation adulte, une Terminale en apprentissage à Landivisiau et un CAP maintenance des bâtiments de collectivité à Ploudaniel-Plabennec. Et de souligner un excellent taux de réussite aux examens, plus de 87%, et une bonne insertion professionnelle, plus de 9 BTS sur 10 étant en emploi sept mois après l'obtention de leur diplôme.

Un large panel de formations

"Nous proposons des parcours de formation diversifiés, du CAP à la licence, en passant par le BEP, le Bac pro et le BTS". Pour mieux faire connaître le large panel de leurs formations, les Maisons familiales du Finistère viennent d'éditer une plaquette. L'occasion de présenter leurs atouts : l'alternance, l'accompagnement personnalisé des jeunes, la vie résidentielle ou les stages à l'étranger, devenus monnaie courante grâce au programme Erasmus. "Nous avons une volonté d'ouverture au monde", précise Alain Jaulin, directeur de la fédération départementale des maisons familiales rurales du Finistère. Ainsi, les personnels des Maisons familiales peuvent eux aussi profiter du programme Erasmus pour se former à d'autres pratiques professionnelles "et être encore plus performants pour mobiliser les jeunes et les rassurer". Et cette année encore, le réseau accueillera une jeune Malienne en service civique. "Les Maisons familiales veulent s'y structurer en réseau". Car cette autre façon d'enseigner a essaimé sur quatre continents et compte désormais plus de 1 000 établissements.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité