Aller au contenu principal

Détection de 3 cas d’Influenza Aviaire Faiblement Pathogène dans le Morbihan

Trois foyers du virus Influenza Aviaire Faiblement pathogène ont été confirmés, le dimanche 4 février, dans trois élevages de canards du Morbihan situés à Arzal, Pluméliau et Sérent.

© Office de Tourisme Salignac

L’ensemble des élevages représente 25 000 canards. Ces foyers ont été mis en évidence dans le cadre du plan d’autocontrôles mis en place par la direction générale de l’Alimentation (Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation).

L’identification de ce virus qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques, sans menace pour l’homme, n’a pas de caractère exceptionnel et sa circulation est connue.

A la confirmation des résultats, le préfet du Morbihan a réuni le dimanche 4 février, en préfecture, les services de l’Etat compétents, les représentants de la chambre d’Agriculture et les communes concernées pour les informer des mesures prévues par la réglementation européenne et prendre en compte tous les sujets relatifs aux exploitations touchées.

Dès la suspicion de cette Influenza Aviaire, le préfet, sur proposition de la direction départementale de la Protection des Populations (DDPP), a ordonné le confinement des volailles et la restriction des mouvements de ces animaux dans un rayon de 1 km autour des trois exploitations infectées. L’abattage des animaux infectés visant à éviter la circulation du virus et prévenir son éventuelle mutation est également programmé dans les prochains jours.

La Chambre d’Agriculture et la direction départementale des Territoires et de la Mer suivent attentivement la situation des exploitants impactés et les conséquences sur leur activité.

La gendarmerie du Morbihan est également mobilisée pour sécuriser l’accès aux exploitations en particulier au moment des abattages.

La détection de ces nouveaux foyers de virus Influenza Aviaire rappelle l’importance des mesures de prévention des contaminations entre élevages notamment par l’application stricte des mesures de biosécurité (voir fiche en PJ).

Aucun lien n’a été mis en évidence entre les foyers détectés dans le Morbihan et les souches hautement pathogènes qui ont justifié en 2016 et 2017 des abattages massifs de volailles dans le Sud-Ouest de la France.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité