Aller au contenu principal

Développer les filières oléo-protéagineux en Bretagne

L'association Lin tradition Ouest n'est plus. Vive l'association Graines tradition Ouest ! Avec cette nouvelle appellation, l'objectif est de développer trois nouvelles filières d'oléo-protéagineux dans l'Ouest : le lupin, la féverole et le pois.

La nouvelle association entend développer et structurer la culture des oléo-protéagineux dans l'Ouest.
La nouvelle association entend développer et structurer la culture des oléo-protéagineux dans l'Ouest.
© terra

"Il y a urgence à reconsidérer la question de la dépendance protéique de la France", prévient Philippe Chuberre, le président de Graines tradition Ouest. Ainsi, la France consomme 3,51 millions de tonnes de protéines végétales, dont 2,19 Mt de soja importé et 1,2 Mt d'oléo-protéagineux français. La France importe donc 99 % du soja nécessaire à son élevage et les cours actuels des oléo-protéagineux n'encouragent pas aujourd'hui les producteurs à intégrer ces cultures dans leur assolement. Toutefois, la démarche initiée par Graines tradition Ouest a réuni tous les acteurs, des organismes stockeurs, au transformateur Valorex en passant par les semenciers et la chambre d'agriculture d'Ille-et-Vilaine et tous travaillent à une meilleure valorisation économique des graines. Pour Philippe Chuberre, "le raisonnement de l'assolement est trop souvent basé sur les cultures les plus rentables sans tenir compte de l'ensemble de la rotation dans laquelle elles s'insèrent". Sans compter que les atouts agronomiques et environnementaux de ces cultures sont nombreux : restructuration du sol par les systèmes racinaires, fixation de l'azote et donc économie d'engrais azotés, ou encore gestion sanitaire de la rotation car en multipliant le nombre de cultures, on diminue la pression des adventices et maladies.

Un plan d'action sur 2014 à 2016 a été validé par l'association qui entend "travailler en complémentarité avec le programme autonomie protéique du pôle agronomique Ouest et valoriser les travaux de recherche sur les cultures qui vont être réalisés par différents organismes en 2014". Graines tradition Ouest s'appuiera également sur les travaux de R&D sur les variétés et technologies de cuisson mené par Valorex. A noter que des sessions de formation ont déjà été lancées auprès des techniciens des organismes stockeurs et un partenariat avec les lycées agricoles devrait déboucher sur la mise en place de parcelles de démonstration dans huit lycées bretons.

En termes de production, l'objectif est d'arriver en 2015, à 2 000 hectares emblavés en oléo-protéagineux en Bretagne et Pays de la Loire (en priorité lupin et féverole), soit environ 200 agriculteurs concernés. Enfin, des plates-formes pilotes verront le jour chez des agriculteurs. L'association recherche d'ailleurs des producteurs intéressés par cette démarche.

 

Arnaud Marlet

CONTACT :

Sophie de Verdelhan 02 23 48 28 10.


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité