Aller au contenu principal

L'association du Grand Bassin de l'Oust
Devient Syndicat mixte

L'association du Grand Bassin de l'Oust entame sa mue pour devenir Syndicat Mixte par volonté de l'Etat. 132 communes réparties sur 3 départements s'y impliqueront financièrement pour reconquérir la qualité de l'eau. Si des progrès ont été fait, des améliorations sont attendues sur les pesticides et notamment les teneurs en AMPA, dérivé du Glyphosate.

Le Grand Bassin de l'Oust devient syndicat mixte
Le Grand Bassin de l'Oust devient syndicat mixte
© claire le clève

 

Maires et délégués des communes situées sur les 8 bassins versants de l'Oust se sont retrouvés, vendredi dernier à Ploërmel, pour acter la transformation de l'association Grand Bassin de l'Oust en Syndicat mixte. Si l'objectif de reconquête de la qualité des 4000 km de cours d'eau, qui sillonnent ce territoire, demeure, la forme change. Pas encore sollicitées financièrement, les communes le seront désormais à hauteur de 200 000 euros, soit 10 % du budget annuel de feu GBO, Grand Bassin de l'Oust, pour atteindre d'ici 2015, le bon état écologique des eaux et des milieux aquatiques. Un changement de forme où "nous espérons que l'ensemble de la profession agricole sera associée", a insisté un conseiller municipal s'étonnant avec d'autres d'un fonctionnement passé laissant peu de place "à la concertation avec l'ensemble des composantes de l'agriculture et notamment de la Chambre d'agriculture" ont pointé certains.

 

TCSL à mieux évaluer

Pourtant, si des efforts portent des fruits, "avec soit la stabilisation ou l'amélioration globale de la situation", Pierre Aurousseau, président du conseil scientifique de l'environnement en Bretagne, signale que rien n'est acquis. "Il reste un très gros travail à faire concernant le phosphore, les produits phytosanitaires et les nitrates". Pour ces derniers, Les résultats observés, "nous ramènent à une situation des années 90, depuis 2005 on observe une augmentation des précipitations et une dégradation des taux", inventorie ce professeur de sciences de l'environnement. Coté phosphore, l'effort est attendu sur les flux arrivant dans les retenues, "on observe une eutrophisation des eaux avec des cyanobactéries, porteuses cyanotoxines" insiste t-il. Quant aux pesticides, "les concentrations en AMPA, métabolite dérivé du glyphosate, sont très élevées, de même en isoproturon, il est essentiel de se concentrer sur ce problème", indique t-il poursuivant "les Techniques Cultural Sans Labour se développent et avec elles, la concentration du phosphore dans la couche de surface et la destruction des couverts végétaux avec du glyphosate aussi. Le bilan environnemental de ces techniques n'a pas été proprement fait", selon lui. Le chantier reconquête de la qualité des eaux est donc toujours en cours.

Claire Le Clève

Légende : Le Grand Bassin de l'Oust devient syndicat mixte

Encadré

Azote et flux annuel

 

 

Contribution bretonne au flux annuel d'Azote dans la masse océanique : 75 000 tonnes

Plus gros contributeur, la Vilaine et ses 17 000 tonnes annuelles, ce bassin perd annuellement 33 kg d'azote/ ha et par an. En Bretagne, le Flux spécifique Moyen régional est 25 kg d'azote/ha/an (variant suivant les bassins versants de 10 kg à 97kg/ ha/an). La Bretagne est la plus forte région apporteuse d'azote pour l'Atlantique, le bassin de l'Amazone en apporte 5 kg, celui du Mississipi, 6,7, les Pays Bas en Manche 14,5……

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité