Aller au contenu principal

Didier Guillaume fustige des prix du lait trop bas

© TW

Didier Guillaume a reconnu le 2 mai devant des éleveurs que le prix du lait n'était pas à la mesure des attentes suscitées par la loi EGAlim, en dépit des accords passés par plusieurs industriels avec la grande distribution, rapporte l'AFP en marge d'une visite gouvernementale en Charente, où il accompagnait le Premier ministre. "Je vous le dis tranquillement, payer du lait à moins de 350 euros [les 1 000 l], ce n'est pas sérieux. Il faut changer le système. Payer du lait à 325 ou 330, ça ne va pas", a déclaré le ministre à des éleveurs laitiers. Le Premier ministre a quelque peu nuancé le propos gouvernemental, soulignant qu' "on ne parlait pas de petites transformations, mais de transformations profondes dans des circuits économiques complexes, dans un milieu où il y a de la concurrence".  "Donc, ce n'était pas facile", insiste-t-il. Le ministre de l'Agriculture a toutefois prévenu : "Ceux qui se sont engagés il y a 17 mois à faire remonter les revenus des agriculteurs devront rendre des comptes", assurant que le gouvernement ne "lâcherait rien"

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
La réduction des phyto au cœur d’un échange avec les lycées agricoles
Quatre classes de lycées agricoles bretons ont pu participer à un temps d’échange autour de la réduction des produits…
Rendez-vous techniques bio du 5 au 7 octobre
Les chambres d’agriculture de Bretagne vous proposent des Rendez-vous dans différentes filières de production, pour vulgariser…
Publicité