Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Donner pour mieux recevoir !

Promotion du "Manger français", défense de prix plus rémunérateurs, vigilance autour de la loi alimentation... La semaine passée, la FDSEA et les JA des Côtes d'Armor se sont faits entendre via une distribution de tomates sur la RN12 et devant le magasin Carrefour de Langueux.

Barrage filtrant sur la RN12 pour distribuer des tomates... et donner de la voix pour défendre l'agriculture made in France.
Barrage filtrant sur la RN12 pour distribuer des tomates... et donner de la voix pour défendre l'agriculture made in France.
© Terra

La semaine dernière, à l'appel de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs des Côtes d'Armor, une cinquantaine de producteurs a répondu présent pour distribuer des tomates aux automobilistes via un barrage filtrant sur la RN12 à hauteur d'Yffiniac et plus tard dans la journée devant l'hypermarché Carrefour de Langueux. Des actions voulues positives envers le consommateur mais qui révèlent une réalité financière morose. Le prix de la tomate payé au producteur atteint des records à la baisse, qui peut ne pas dépasser les 25 centimes au kilo.

 

Mise en alerte

L’objectif premier de cette opération était de sensibiliser les consommateurs au prix des produits agricoles qui "n'ont plus rien à voir entre le prix payé producteur et le prix d'achat consommateur", dénonce Hervé Conan, responsable de la section légumes à la FDSEA des Côtes d'Armor. Même son de cloche auprès du président des Jeunes agriculteurs, Tanguy Rousseau, lui-même producteur de légumes : "même si l'on sait que nous ne rattraperons pas les prix bas de la saison, nous devons alerter les médias, et nous souhaitons a minima avoir une belle arrière saison". En toile de fond de cette manifestation couvait aussi la question de la distorsion de concurrence au sein même de l'Union européenne. "Nous souhaitons que tout le monde sorte par le haut avec des normes sociales, environnementales et fiscales acceptables pour tous", réclame Hervé Conan. "On en est loin", avoue-t-il. Didier Lucas, président de la FDSEA 22, poursuit : "Dans toutes les productions, la France est en deçà des prix pratiqués dans le reste de l'Union européenne. Nous devons changer les codes de la commercialisation en France". À l’heure de la rentrée, et avant le retour de la loi alimentation à l’Assemblée nationale, à propos de laquelle le ministre Stéphane Travert a annoncé des avancées pour le 12 septembre prochain, les producteurs costarmoricains ont souhaité alerter les pouvoirs publics sur les attentes fortes de la profession. Cette première action d'interpellation doit rappeler que FDSEA et JA "resteront vigilants quant à l’issue des EGA, et qu’ils ne manqueront pas d’exprimer leurs inquiétudes et désaccords". Les syndicats estiment l'opération réussie grâce à une forte reprise médiatique de leur action. Reste à transformer une bonne image de l'opinion publique en prix rémunérateur pour les producteurs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
Pourquoi et comment mesurer le bilan environnemental des élevages ?
Sur la question environnementale, l'élevage est pointé comme une cause importante de dommages à l'échelle de la planète, avec des…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

Publicité