Aller au contenu principal

Désherbage du maïs

Les contraintes liées au désherbage chimique du maïs sont de plus en plus présentes : apparition de résistances, respect de distances vis-à-vis des cours d’eau et des riverains, restrictions ou suppression d’usages d’un certain nombre de produits... La simplification du désherbage, limitée au seul usage des produits phytosanitaires trouve là ses limites. Dans ce contexte, la mise en œuvre de leviers agronomiques est plus que nécessaire. Il en va de la réussite de la maîtrise des adventices dans cette culture. Sans remettre en cause, complètement, l’usage des désherbants, de plus en plus d’agriculteurs utilisent, avec réussite, plusieurs leviers agronomiques. Pour les uns l’allongement des rotations, pour d’autres la gestion de l’interculture et parfois la réalisation de faux semis, enfin pour un plus grand nombre, l’utilisation d’outils de désherbage mécanique. La réussite de leur mise en œuvre passe par un accompagnement et par des partages d’expériences.

 

Coordination du dossier : Michel Falchier (chambres d'agriculture de Bretagne) avec Lise Marrec (Terra).
Rédaction : Michel Falchier, Lise Lollivier, David Bouvier, Didier Debroize, Cédric Jaffry (chambres d'agriculture de Bretagne), avec la contribution de Philippe Garde (Syngenta).

Publicité