Aller au contenu principal
Font Size

Durer

© Terra

Avec ce numéro 699 de Terra, s'achève ma collaboration au journal, j'ai choisi de m'engager dans un projet plus personnel... et qui nécessitera un effort un peu moins intense. Ce métier de journaliste que j'exerce depuis 35 ans m'a toujours passionné, plus encore quand j'ai découvert le monde agricole en 1992 en intégrant à l'époque la rédaction du Paysan Morbihannais. La diversité des sujets agricoles, leur complexité, mais aussi la constance des agriculteurs dans leur aspiration à bien vivre de leur métier ont toujours nourri ma manière d'écrire, puis d'organiser et coordonner le contenu du journal. Car Terra est bien un journal, pas un prospectus de communication maison ou un support gratuit de petites annonces diffusé à tous les vents. Terra est un outil de presse, répondant aux exigences d'un outil de presse, abordant l'actualité professionnelle agricole avec la même rigueur de traitement, dans le respect des faits, des personnes et des convictions, qu'elles soit syndicales, économiques, politiques ou techniques, toutes ces informations étant largement interdépendantes.
La création de Terra en 2006 a constitué une étape très importante dans mon parcours. Avec toute l'équipe du journal, mais aussi avec les entreprises et organismes associés, nous avons réussi le pari d'offrir aux lecteurs un journal innovant, sérieux, au contenu accessible, agréable à lire aussi, un journal dont toutes les professions rêveraient mais que la profession agricole bretonne est l'une des seules en France à avoir donné les moyens d'exister et de durer. Durer, c'est bien le mot désormais pour la presse agricole en particulier, pour la presse en général, alors que les nouveaux supports de communication - et notamment les réseaux sociaux - apparaissent et disparaissent comme par enchantement, sans la moindre préoccupation de cohérence éditoriale, voire sans le premier souci de vérification des faits et des sources. Et une autre menace guette, qui se confond d'ailleurs avec le mélange des genres médiatiques du moment et avec la perte de considération pour le travail des journalistes et le rôle social et politique des journaux, c'est le tarissement des moyens d'existence des journaux - y compris agricoles lorsqu'ils jouent la carte de la qualité et du sérieux - et de Terra en particulier. Je quitte "mon" journal avec cette préoccupation à l'esprit, en souhaitant d'abord qu'il survive à la déconsidération dont la presse est trop souvent l'objet et en espérant que tous les moyens de son existence soient préservés. Ce sujet-là pourrait sembler dérisoire, il n'en est rien. Il en va de l'accès aux informations fiables et aux techniques innovantes, de la dynamique du métier d'agriculteur et du renouvellement des générations en agriculture et plus globalement de la cohésion professionnelle. Rien de moins.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
Un Clap d'or pour le lycée Pommerit

Cinq élèves de 1re en bac professionnel Agroéquipement du lycée Pommerit dans les Côtes d'Armor ont décroché un 1…

Publicité