Aller au contenu principal

Élèves et enseignants découvrent l'installation en bio

Le 8 octobre dernier, plus de 600 élèves et enseignants des écoles d'agriculture de Bretagne ont pu découvrir l'installation en bio, au travers de visites d'exploitations et de conférences en salle organisées par les GAB.

"Comment expliquer la différence de couleur de la terre ?" En cette belle après-midi ensoleillée, une bonne vingtaine de stagiaires de la formation adulte de l'Iréo de Lesneven se pressent aux alentours d'une fosse pédologique, creusée au tracto-pelle dans une parcelle agricole, à proximité du lycée de l'Aulne, à Châteaulin. Et apprennent, grandeur nature, les bases de l'agronomie, aidés par Yann Evenat.

Produire et vendre

Matière organique, humus ou roche-mère n'ont bientôt plus de secrets pour eux. Et le technicien cultures et agronomie du GAB, le groupement des agriculteurs bio du Finistère, ne ménage pas ses conseils, face à ces élèves dont bon nombre ont l'intention de s'installer comme maraîchers à plus ou moins brève échéance. "Avant de commencer à cultiver une parcelle, essayez d'abord de caractériser le sol". Pas besoin de tracto-pelle, un coup de bêche apporte déjà son lot d'informations. "Déterminez sa structure, regardez comment circulent les racines".

De retour en salle, 30 minutes plus tard, les élèves redoublent d'attention. Cette fois, en un peu moins d'une heure, Manu Bué, du même groupement, va leur dresser un panorama complet du métier de maraîcher bio, des espèces à implanter au circuit de commercialisation en passant par le temps de travail ou le machinisme à prévoir pour se simplifier la tâche...

Apprendre

"Pour nous, c'est une première", explique Jérôme Le Pape, la cheville ouvrière de ces journées pédagogiques au GAB29. L'idée est née quand, au niveau régional, il a été décidé de ne plus organiser le salon La terre est notre métier de Guichen (35) qu'une fois tous les deux ans. "L'année où il n'a pas lieu, nous invitons toutes les écoles d'agriculture pour une journée de découverte de l'agriculture bio". Et chaque département a ensuite décliné son programme.

Dans le Finistère, après des visites d'exploitation le matin, les élèves se sont retrouvés au lycée de l'Aulne, pour un repas bio puis des conférences sur le fonctionnement du sol, le maraîchage ou l'élevage laitier. Un programme plébiscité par les établissements puisque, pour cette première, ils ont inscrit pas moins de 190 élèves dans le Finistère, plus de 600 en Bretagne.

"C'est sur le terrain qu'on apprend", estime Sylviane Le Rest. Formatrice à l'Iréo de Lesneven, elle accompagne des Bac pro et des BTS et entend profiter de cette journée "pour faire le lien avec ce qu'ils voient en cours". Les professeurs du lycée de Bréhoulou, eux, ont saisi l'occasion "pas si courante" de visiter des fermes bio et de sensibiliser leurs élèves "à d'autres façons de produire". Cerise sur le gâteau, ils ont rencontré "des gens qui savent parler aux jeunes et assument leurs choix". Forte de son succès, la formule devrait être reconduite. "Le retour des enseignants est très bon, indique Jérôme Le Pape. Nous avons déjà imaginé quelques aménagements pour mieux tenir compte de leurs contraintes".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité