Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Emploi-formation: les pouvoirs publics jouent collectif sur le territoire Lannion-Guingamp-Paimpol

Sur les territoires de Lannion, Guingamp et Paimpol, les pouvoirs publics et les acteurs locaux engagent des opérations pour l'emploi saisonnier par le biais de l'hébergement et de la mobilité. Explications.

La conseillère régionale Mona Bras, la sous-préfète de Guingamp, Dominique Laurent, le sous-préfet de Lannion, Laurent Alaton et la conseillère régionale, Sylvie Argat-Bouriot, lundi 18 novembre en commission territoriale Emploi-Formation à Chatelaudren .
© terra

Lundi 18 novembre, la commission territoriale Emploi-Formation (CTEF) organisée à Chatelaudren et pilotée par deux sous-préfets, deux conseillères régionales, trois EPCI, Leff Armor Communauté, Lannion Trégor Communauté et Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération, a travaillé sur les enjeux locaux de l'emploi en séance plénière. "Ici nous définissons les nouvelles orientations pour 2020", rapporte la sous-préfète de Guingamp, Dominique Laurent. Et deux mesures engagées concernent tout particulièrement les agriculteurs du territoire : le travail saisonnier et l'attractivité des entreprises.

Une mission saisonnalité en place

coco
Champ de coco de Paimpol gourmand en main d'oeuvre saisonnière.

Sur le secteur, les employeurs agriculteurs et hôteliers ont la même problématique : trouver des saisonniers. "Sur la côte, sur 640 saisonniers repérés, 110 postes n'ont pas été pourvus faute de logements", déplore la conseillère régionale, Mona Bras. Les pouvoirs publics ont décidé de prendre en main l'organisation en développant la location de logement meublé aux salariés saisonniers. Un recensement des logements vacants proches des emplois et la recherche de propriétaires se sont mis en place. "On recherche des propriétaires, qui loueraient moins cher à la semaine mais qui bénéficieraient d'une contractualisation de 3 ou 6 mois", explique Mona Bras. Une fois logé, il faut se déplacer jusqu'à son lieu de travail. Sur l'agglomération de Guingamp-Paimpol, l'opération "Scoot'nJob" loue aux saisonniers, de 15jours à 2 mois, un scooter électrique pour se rendre au travail à un prix modique (21 € les 15 jours, 42 € le mois). À LTA, c'est un vélo à assitance électrique (15€ par mois) qui est proposé aux saisonniers. En amont de l'opération, un questionnaire a été envoyé aux employeurs des branches concernées. Dominique Laurent, la sous-préfète, a regretté la faible participation des agriculteurs à l'enquête, allant jusqu'à sermonner quelque peu leur côté pessimiste. "L'UCPT (Union des coopératives de Paimpol et Tréguier) nous a répondu que les producteurs étaient découragés, le nez dans les champs. On ne joue pas la carte du défaitisme, c'est à nous de valoriser les métiers en collaboration avec les agriculteurs".

Des entreprises attractives

Cette approche existe par la mise en avant des entreprises grâce au label "entreprise accueillante". Des entreprises qui veillent à mettre en place des conditions de travail favorables, désignent un tuteur à l'arrivée du nouvel employé, acceptent une personne motivée même si le diplôme ne correspond pas... Sur le secteur de Guingamp-Paimpol, deux hôtels, un serriste, une couvreuse et deux Ehpad ont décroché le label "Degemer entreprises accueillantes". "Nous avons même un hôtel qui laisse ses salariés gérer le planning, en autogestion". C'est ainsi qu'entre deux commissions annuelles CTEF, des groupes locaux (appelés GLEF) poursuivent le travail. Pour Mona Bras, le CTEF "emploi-formation" est "un qui fonctionne le mieux en Bretagne". "On a su rassembler l'État, la Région, les agglomérations, la chambre d'agriculture, les employeurs, Pôle emploi, les missions locales, l'Anefa, les syndicats de salariés, le Medef... Ici, tout le monde est dans la même barque".

Mission saisonnalité

Louer un logement meublé aux salariés saisonniers, pour en savoir plus, contact Marie Riou, chargée de projet mission saisonnalité à la mission locale ouest Côtes d'Armor au 02 96 46 40 09 / marie.riou@mloca.fr

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Vignette
Langouët : la CR analyse les eaux

Au mois de mai 2019, Daniel Cueff, maire de Langouët, a interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à une distance…

Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
Publicité