Aller au contenu principal

Énergie et climat : tous les acteurs en transition

Le changement climatique est une réalité et l'agriculture est sans doute le seul secteur qui peut avoir un impact sur toutes les chaînes de la biodiversité. À l'Ouest, les chambres d'agriculture sont engagées depuis longtemps dans la transition énergétique et climatique et développent de nombreuses actions en lien avec les territoires.

Économies d'énergie, réduction des gaz à effet de serre, énergies renouvelables... Les techniques innovantes se multiplient à l'échelle des exploitations et au service des territoires. Depuis plusieurs années, les chambres d'agriculture de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire sont engagées dans la transition énergétique et climatique. Le forum grand ouest énergie-climat, organisé les 1er et 2 février à Acigné (35) en est l'illustration et ces deux journées sont une occasion de mettre en avant les actions de recherche appliquée, leurs applications dans les exploitations et les partenariats menés avec les collectivités. "L'objectif n'est pas de faire le procès de l'histoire, mais de chercher des solutions", souligne en préambule Jean-Jacques René, président du groupe énergie-climat des chambres d'agriculture de Bretagne. Face au défi de la transition énergétique, le potentiel de l'agriculture française est considérable. Pour Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, qui était invitée comme grand témoin, "l'agriculture est à la fois victime, cause et solution pour le changement climatique". Victime, car la production est liée au climat, mais aussi cause, "car il ne faut pas nier notre responsabilité", ajoute-t-elle, avant de préciser que les plans de filière ont tous intégré un volet réponse au changement climatique. Pour ce qui est des solutions, elles sont nombreuses, avec la biomasse, le photovoltaïque, l'éolien... L'agriculture contribue à hauteur de 20 % de la production nationale d'énergie renouvelable, tout en renforçant la compétitivité des exploitations. "Attention, préviens encore la présidente de la FNSEA, il s'agit bien de faire de la production d'énergie un revenu complémentaire, et non un revenu de substitution".

Méthanisation : grands ou petits projets ?

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, a présidé le 1er février 2018 la première réunion du groupe de travail national chargé d’accélérer le développement de la méthanisation. Les États généraux de l'alimentation et la révision de la stratégie nationale bas carbone complètent un changement de cadre, plus propice au développement des ces énergies. Reste à savoir vers quel type de développement : de grands projets menés par les grands opérateurs historiques, ou un foisonnement de petits projets menés sur les territoires ?

En matière de changement climatique le pire serait de ne rien faire, mais sur ce sujet, la lenteur des négociations ne résiste pas au rythme imposé par l'horloge climatique. C'est d'ailleurs tout le sens du message délivré par Christian de Perthuis, professeur à l'université Paris Dauphine, économiste et fondateur de la chaire économie du climat. "Pour intégrer l'agriculture dans la rentabilité carbone, il faut passer à une approche systémique et donner une valeur économique à la protection de l'environnement", estime-t-il.

De déchets à ressources

Les déchets deviennent aujourd'hui une ressource, et si les leviers sont connus, ce qui est plus difficile à mettre en place, c'est de trouver de nouveaux modèles économiques. L'intégration des enjeux climat-énergie passe aussi par la mobilisation des acteurs à l'échelle des territoires. Les plans climat énergie territoriaux (PCAET) sont d'ailleurs en cours d'élaboration. À l'échelle de la Bretagne, la Région a lancé sa conférence des parties (COP) régionale, la Breizh COP. Avec l'idée de rassembler tous les acteurs bretons publics, privés et associatifs impliqués dans le développement, l'aménagement et les transitions (écologique, énergétique, numérique…) pour bâtir un projet global et fédérateur aboutissant, comme à la fin d’une COP, à des engagements concrets et partagés. "Notre ambition est d'écrire ce que sera la Bretagne dans 30 ans", explique Thierry Burlot, vice-président du conseil régional.

Un exemple de concertation collective

Présent lors d'une table ronde programmée pendant le forum, Sébastien Benoist, responsable du service environnement, de la communauté de communes du Pays de la Roche aux Fées a présenté la démarche de cette collectivité qui vise à devenir un territoire à énergie positive. Il s'agit de mettre en place une stratégie et des actions autour des économies d'énergie, de la qualité de l'air, des énergies renouvelables et du climat. Dans un premier temps, un état des lieux sera réalisé. Il portera sur la consommation en énergie, les émissions de gaz à effet de serre et la qualité de l'air. Puis, sera étudié le potentiel de production d'énergies renouvelables et la vulnérabilité du territoire face aux changements climatiques. La communauté de communes souhaite solliciter des acteurs économiques locaux tels que les entreprises industrielles, les PME, les PMI ou encore les agriculteurs pour construire, ensemble, la transition énergétique du territoire. Des ateliers de travail seront organisés durant le premier trimestre 2018 sur différentes thématiques permettant de définir les objectifs à atteindre et d'identifier les actions à mettre en place.

Une boîte à outils agricole pour les PCAET

Les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de plus de 20 000 habitants doivent adopter les plans climat air énergie territoriaux (PCAET). La boîte à outils agricole des PCAET conçue par les chambres d'agriculture de Bretagne recense toutes les actions agricoles contributives à la transition énergétique et climatique des territoires. 38 fiches d'actions sont ainsi disponibles et permettent à chaque collectivité, en fonction des spécificités de son territoire et de son profil agricoles, de poursuivre les actions déjà mises en œuvre localement et les actions futures à mener, en collaboration avec les acteurs agricoles des territoires.


Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site www.chambres-agriculture-bretagne.fr


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité