Aller au contenu principal

Enseignement agricole : une rentrée sous le signe du Covid

Avec 61 établissements, publics, privés ou MFR, la Bretagne est la région de France à la plus forte densité d’enseignement agricole. A l’occasion de la rentrée scolaire, Michel Stoumboff, le directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, est venu faire le point au lycée agricole et aquacole de Bréhoulou, à Fouesnant (29).

De gauche à droite : Gaël Le Meur, conseillère régionale et présidente du conseil d’administration du lycée de Bréhoulou, Michel Stoumboff, directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, et Hugo Leroux, directeur du lycée de Bréhoulou.

"Je voulais venir sur le terrain pour la rentrée scolaire". Directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, Michel Stoumboff a passé une bonne partie de sa journée, le 2 septembre dernier, à Fouesnant (29). "C’était l’occasion de découvrir le lycée agricole et aquacole de Bréhoulou. Mais aussi de mettre en avant l’enseignement agricole".

 

16 000 élèves

Placé sous l’autorité académique de la Draaf, il accueille près de 16 000 élèves, 1 750 apprentis et 800 adultes en formation diplômante, répartis dans 61 établissements. "Ce qui fait de la Bretagne la région française à la plus forte densité d’écoles d’agriculture", souligne Michel Stoumboff. Les trois réseaux y sont représentés, avec 10 établissements publics, 26 écoles privées et 25 MFR, Maisons familiales et rurales. "De la 4e au BTS, l’enseignement y est très varié, de la production aux espaces naturels en passant par le commerce et les services en milieu rural. Et 87 % des élèves n’ont pas de parents agriculteurs".
Pour les attirer, l’enseignement agricole peut compter sur des lycées à taille humaine, 260 élèves de moyenne, avec un accompagnement pédagogique de proximité, dans un cadre de vie et de travail agréable, bien souvent en pleine nature. Et avec un très bon taux de réussite aux examens. "Depuis 2014, nous enseignons à produire autrement, afin d’accompagner la transition de notre agriculture vers un modèle agro-écologique", rajoute Michel Stoumboff.

En établissement agricole, près d'un jeune sur deux est interne.

Un élève sur deux est interne

Le Draaf a également souhaité profiter de sa visite à Bréhoulou pour "remercier l’ensemble du personnel, enseignant ou non, pour tout le travail effectué pour faire face à la crise sanitaire". Le 16 mars dernier, comme tous les établissements scolaires, les écoles d’agriculture ont fermé leurs portes. "Et grâce à la mobilisation de tous, le lien a été maintenu avec les jeunes". Un enseignement à distance a pu se mettre en place, en visio ou audio-conférence, par échange de mails… "Et la continuité pédagogique a été assurée".
Si la rentrée scolaire a pu s’effectuer en présentiel, l’année commence de manière compliquée, le port du masque étant désormais obligatoire pour tous tout au long de la journée. "En établissement agricole, près d’un jeune sur deux est interne, ce qui complique encore les choses".

 

90 millions d'euros par an

La rentrée est aussi, pour la Région Bretagne, l’occasion de faire le point sur les investissements qu’elle réalise dans les lycées. "À hauteur de 90 millions d’euros par an", explique Gaël Le Meur, conseillère régionale et présidente du conseil d’administration de Bréhoulou. "Ici, nous avons des projets pour le confort thermique, l’assainissement, la porcherie", énumère Hugo Leroux, le directeur de l’établissement.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité