Aller au contenu principal
Font Size

PORCS
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour pouvoir répondre aux besoins de ses adhérents et de la filière. Les mesures mises en place par le gouvernement doivent être appliquées strictement dans chacune des entreprises afin de ralentir, voire stopper la progression de la maladie. Le Groupement Porc Eureden s’est donc rapidement adapter afin de continuer les activités tout en respectant strictement les mesures mise en place, il est essentiel d’assurer notre rôle qui est de nourrir la population dans ce contexte de difficultés sanitaires.

C’est le cas des équipes achats, industrielles et logistique qui se  mobilisent pour sécuriser nos approvisionnements dans les meilleures conditions afin de maintenir nos fabrications et livraisons d’aliments porc. La propagation de la pandémie en Europe et en France complexifie encore la situation. Effectivement tous les opérateurs, même s’ils font le maximum pour maintenir l’activité, sont ralentis. Ils sont soumis à des aléas de production ou de transport des matières premières dans un environnement qui évolue tous les jours.

Quelles sont les mesures prises par le groupement ?

"Dans cette actualité inédite, nos activités agricoles sont dérogatoires et sont  maintenues avec une adaptation adéquate de l’ensemble de nos services. Nous continuerons d’assurer la livraison de nos aliments, produits vétérinaires, reproducteurs dans les meilleurs délais. Nous nous attachons aussi à garder une continuité dans les enlèvements des porcs charcutiers, porcelets et truies de réforme dans nos élevages. Nos vétérinaires et techniciens se mobilisent pour répondre aux urgences et assurer le suivi sanitaire et technique, tout en prenant les mesures de protection sanitaire. Cette situation doit nous rappeler ce qui est essentiel", précise Stéphane Berthelot, directeur du Groupement d’éleveurs de porcs Eureden.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Maïs : estimer sa date de récolte
Point de situation des maïs à la mi-août. Les premières récoltes sont attendues dès la fin août pour la moitié sud de l'Ille-et-…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Publicité