Aller au contenu principal

Even : se protéger de la volatilité

Les cours du lait s'annoncent de plus en plus volatils ? Pour sécuriser l'entreprise, Even mise sur d'autres activités, comme la distribution auprès des ménages et de la restauration hors foyer.

De gauche à droite : Christian Couilleau, directeur 
général du groupe Even, et Guy Le Bars, président.
De gauche à droite : Christian Couilleau, directeur
général du groupe Even, et Guy Le Bars, président.
© TERRA

+ 20% en 2009, + 30% en 2010 : si le chiffre d'affaires d'Even s'envole, c'est d'abord grâce à Laïta. "Nous détenons 51% des parts, ce qui nous oblige à intégrer 100% des résultats", indique Guy Le Bars, président du groupe Even. Et, après 18 mois consacrés à "digérer" la fusion entre les équipes d'Even, Triskalia et Terrena, Laïta a désormais un solide appétit. Premier objectif : développer la marque Paysan Breton, via le fromage fouetté Madame Loïk ou les crêpes Saveur bretonne... Mais aussi investir dans les tours de séchage, pour y réaliser plus de valeur ajoutée : lait infantile, poudre à destination des chocolatiers, du marché hallal... "Nous allons aussi construire un nouveau bâtiment, à Gouesnou, indique Christian Couilleau, directeur général. Notre siège social est devenu trop petit, nos équipes sont dispersées...".


Sécuriser



Mais la forte croissance d'Even s'explique aussi par un pôle distribution qui ne cesse de croître, 4  rachats en 2010, jusqu'à représenter, désormais, un quart du chiffre d'affaires et la moitié des salariés du groupe. Aux côtés d'Argel, une marque bien connue en Bretagne, ces entreprises livrent les particuliers ou la restauration hors foyers en produits surgelés. Et viennent d'ouvrir un centre de téléprospection à Guipavas, qui va embaucher 70 salariés. "Notre modèle est équilibré, explique Christian Couilleau. Notre réseau de distribution, calé sur l'hexagone, nous permet de sécuriser l'activité lait, ouverte sur l'extérieur et soumise à forte volatilité".

Proximité



"2009 a été un véritable séisme en lait, se souvient Guy Le Bars. Pour accompagner au mieux nos adhérents, nous avons décidé de renforcer la proximité". Une volonté qui s'est traduite par une multiplication des réunions, sur des thèmes aussi divers que les marchés, la contractualisation, la gestion de trésorerie, Certiphyto...
2011 s'annonce sous de meilleurs auspices. "La demande mondiale a augmenté de 10% en 2010 et devrait croître encore de 10% cette année, estime Guy Le Bars. Les prix sont tirés vers le haut par les pays émergents. Mais nous avons du mal à répercuter cette hausse auprès de nos clients, pour les produits de grande consommation".



Un retour de 6,45 €/1 000 l



Sur un résultat total de 12 millions d'euros, la coopérative de Ploudaniel, maison-mère du groupe Even, s'apprête à distribuer 2,1 millions aux adhérents, ce qui représente 6,45 €/1 000 l en moyenne. "S'y rajoute une enveloppe de 150 000 €/an, pour accompagner les jeunes adhérents durant leurs 5 premières années d'installation", indique Guy Le Bars. Ils sont, en moyenne, 23 à franchir le pas tous les ans.

Les chiffres-clés d'Even

l 1,8 milliard de chiffre affaires,
dont 62% en lait, 26% en distribution, 11% en amont agricole,
l 4 920 salariés,
dont 2045 en lait, 2 425 en distribution, 350 en amont agricole.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité