Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Éviter de porter grâce à des vannes d’eau en maternité

Laurent Coupé a remporté le premier prix pour ses vannes d’eau en maternité. Depuis début 2019, elles lui permettent, ainsi qu’à sa salariée, d’apporter des repas d’eau sans porter de seau.

Laurent Coupé, éleveur à Pluduno (Côtes d’Armor), a installé des vannes d’eau dans toutes ses maternités pour pouvoir abreuver automatiquement les truies sans porter de seau. Pour chaque truie, le circuit d’eau est raccordé à la descente de soupe, ce qui permet également de la rincer à chaque distribution. L’éleveur a réalisé cet aménagement pour faciliter le travail. "Depuis 2-3 ans, je distribuais de l’eau aux truies en leur apportant des seaux d’eau. Fin 2018, j’ai embauché une salariée d’une vingtaine d’années. Quand je l’ai vue porter les seaux entre le couloir et la maternité, je me suis dit que ce n’était pas sérieux, qu’on n’allait pas continuer comme ça. Je ne voulais pas d’un tuyau d’arrosage qui aurait traîné par terre et empêché de fermer les portes, et je voulais que ce soit facile : plus les choses sont faciles à faire, mieux elles sont faites". L’éleveur a donc aménagé une maternité de 8 places, puis les suivantes. "Il faut prévoir une petite journée de travail par salle. Pour mes quatre maternités, soit 32 places, je compte un investissement de 1 000 à 1 500 € en matériel".
Aujourd’hui, l’éleveur est très satisfait : "Maintenant, je mets de l’eau au moins deux fois par jour. C’est une vraie facilité dans le travail".

L’avis de la technicienne

 Amélie Malabous

Cette installation permet à Laurent et à sa salariée de distribuer de l'eau en quantité, de manière simple et plusieurs fois par jour. Ce système favorise la consommation d’eau des truies, en complément des pipettes et améliore ainsi le confort des animaux et les performances zootechniques : meilleure montée en lait, diminution des diarrhées néo natales, augmentation du poids de sevrage et homogénéisation de la portée.

 

Arrivée d’eau sur la descente de soupe

 

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Dégâts de choucas : une nouvelle organisation dans les Côtes d’Armor
La population de cette espèce protégée augmente inexorablement depuis plus de dix ans dans le département. En 2019, la profession…
À Pleyber-Christ (29), Une salle de traite qui limite les contraintes
âgés de 50 ans, Gisèle et Bruno Kérébel ont profité du changement de leur salle de traite pour imaginer une installation qui leur…
La filière méthanisation  sur une ligne de crête difficile
Plus de 1 300 unités de méthanisation seraient en projet, pour 900 actuellement en fonctionnement, selon le ministère de la…
Ouverture d'une enquête suite à une surmortalité piscicole liée aux épandages
Ces dernières semaines, plusieurs cas de pollutions de cours d'eaux ont été relatés dans la presse, notamment en Ille-et-Vilaine…
En 2020, le manque de nourriture risque de tuer bien plus que le coronavirus

Le directeur du programme alimentaire des Nations Unies vient de tirer la sonnette d’alarme face à la "pandémie de la faim"…

Le Gaec des Chênes préfère  une gestion durable de ses haies
Avec un linéaire de dix-neuf kilomètres de haies, le bien-nommé Gaec des Chênes, à Plougonven (29) a mis en place, il y a des…
Publicité