Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Éviter de porter grâce à des vannes d’eau en maternité

Laurent Coupé a remporté le premier prix pour ses vannes d’eau en maternité. Depuis début 2019, elles lui permettent, ainsi qu’à sa salariée, d’apporter des repas d’eau sans porter de seau.

Laurent Coupé, éleveur à Pluduno (Côtes d’Armor), a installé des vannes d’eau dans toutes ses maternités pour pouvoir abreuver automatiquement les truies sans porter de seau. Pour chaque truie, le circuit d’eau est raccordé à la descente de soupe, ce qui permet également de la rincer à chaque distribution. L’éleveur a réalisé cet aménagement pour faciliter le travail. "Depuis 2-3 ans, je distribuais de l’eau aux truies en leur apportant des seaux d’eau. Fin 2018, j’ai embauché une salariée d’une vingtaine d’années. Quand je l’ai vue porter les seaux entre le couloir et la maternité, je me suis dit que ce n’était pas sérieux, qu’on n’allait pas continuer comme ça. Je ne voulais pas d’un tuyau d’arrosage qui aurait traîné par terre et empêché de fermer les portes, et je voulais que ce soit facile : plus les choses sont faciles à faire, mieux elles sont faites". L’éleveur a donc aménagé une maternité de 8 places, puis les suivantes. "Il faut prévoir une petite journée de travail par salle. Pour mes quatre maternités, soit 32 places, je compte un investissement de 1 000 à 1 500 € en matériel".
Aujourd’hui, l’éleveur est très satisfait : "Maintenant, je mets de l’eau au moins deux fois par jour. C’est une vraie facilité dans le travail".

L’avis de la technicienne

 Amélie Malabous

Cette installation permet à Laurent et à sa salariée de distribuer de l'eau en quantité, de manière simple et plusieurs fois par jour. Ce système favorise la consommation d’eau des truies, en complément des pipettes et améliore ainsi le confort des animaux et les performances zootechniques : meilleure montée en lait, diminution des diarrhées néo natales, augmentation du poids de sevrage et homogénéisation de la portée.

 

Arrivée d’eau sur la descente de soupe

 

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
À Bolazec, Coralie s'installe avec 30 000 poules plein air
Salariée depuis une dizaine d'années, Coralie Jézéquel souhaitait s'installer en agriculture. Elle franchit le pas à Bolazec (29…
Vignette
La situation financière des élevages bovins s'est dégradée en 2018 (Idele)

Les revenus disponibles des élevages laitiers et allaitants suivis par l'observatoire de l’endettement ont globalement…

Vignette
Le P'tit gallo sur le chemin de l'autonomie énergétique
À Montreuil-le-Gast, la ferme du P'tit Gallo a fait son trou dans le paysage local. Après des débuts "un peu galère", quand il s'…
Vignette
Agriculteurs de Bretagne et "Incoulables" sur le même bateau, vent d’espoir portant
Après "Intouchables", il y aura "Incoulables". Une histoire belle où l’on ne sombre pas, ode à la vie, à l’après, l’après cancer…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
Publicité