Aller au contenu principal

Festival national Blonde d'Aquitaine au Space
Face au berceau de la race, l'Ouest rivalise avec brio

Basques et béarnais se seraient-ils réconciliés le temps du concours pour venir défier les éleveurs bretons sur leurs terres ? On pourrait le croire au vu de la forte représentation du département des Pyrénées-Atlantiques, sur le ring et dans la tribune. Les animaux ont même défilé au rythme d'une bandas, sous les commentaires chantants des juges béarnais. Ainsi, ce festival Blonde d'Aquitaine avait bien des airs de feria.

Cet été, les juges eux-mêmes ont passé trois semaines, dont une en Bretagne, pour "sélectionner le top niveau" pour ce festival national, au total 85 animaux, dont une dizaine n'a pas été présentée en fin de compte le jour J, conséquence de l'expansion de la FCO de sérotype 1. Finalement, les bretons peuvent être fiers de leur génétique qui a eu raison des animaux du berceau lors du concours.

 

La génétique de l'Ouest distinguée

Ulhane, une femelle de cinq ans, à Maryvonne Chapin des Côtes d'Armor, a été sacrée grande championne du National. Et il n'y avait pas photo, selon les juges Henri Vaissière et Philippe Basta, séduits par "sa longueur de corps et de bassin, sa finesse de cuir, une démarche agréable et une harmonie exceptionnelle". "La Blonde dans son excellence", résument-ils.

Arlequin, à Robin Picard du Morbihan, un habitué des concours, n'a pas démérité en remportant le prix de championnat mâle. Les juges ont apprécié chez cet animal "une très grande profondeur de poitrine, une cuisse rebondie, un bassin remarquable, et une rectitude exceptionnelle". Dans les prix spéciaux, on note Valence, à l'EARL Barbaz (28), prix de la meilleure bouchère, Vacherin à Thierry Ticoulet (64) meilleur bœuf blond label, et Solène, meilleure femelle suitée à Claude Bracot (64).

Le concours s'est ensuite conclu sur une vente aux enchères, une première au Space pour les races à viande. Les huit femelles, toutes vendues, sont parties à 4 400 euros de moyenne (de 2 800 à 6 800 euros), de très belles ventes en somme, pour des animaux qui resteront dans l'Ouest.

Enfin, pour souligner le bel investissement de la région Sud-Ouest dans l'organisation de ce concours, et dans l'animation de la soirée des exposants au Space, on ne pouvait terminer que sur un adieu en occitan. Alors, adishatz !

Les prix par sections

 

Femelles de moins de 3 ans : Bouba, à Olivier Tarlevé (53)

Femelles de 3 à 5 ans : Valence, à l'EARL Barbaz (28)

Femelles plus de 5 ans et Grande championne : Ulhane, à Maryvonne Chapin (22)

Femelles suitées de moins de 5 ans : Aquitaine, à Rémy de Bortoli (47)

Femelles suitées de plus de 5 ans : Solène à Claude Bracot (64)

Mâles de moins de 4 ans et champion mâle : Arlequin, à Robin Picard (56)

Mâles de plus de 4 ans : Uckange, à Michel Renaud (56)

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Publicité