Aller au contenu principal

Transmission des exploitations
Favoriser l'installation

Si le nombre d'installations est à la baisse, c'est aussi parce que certains candidats n'arrivent pas à avoir accès au foncier. Pour sensibiliser les cédants, l'Adasea lance une campagne d'information.

Emmanuelle Boscher, directrice de l'Adasea
Emmanuelle Boscher, directrice de l'Adasea
© Terra
"Un nouveau comité régional installation-transmission a été mis en place, co-présidé par l'Etat et la Région, rappelle Emmanuelle Boscher, directrice de l'Adasea du Finistère. Il pilotera l'installation hors cadre familial et la transmission". Dans un contexte difficile de transmission d'exploitations dû, notamment, à la pression foncière liée à l'urbanisme ou à la forte demande pour l'agrandissement, un nouveau programme a été établi, qui se fixe pour objectif de rendre les dispositifs existants plus efficaces, et certaines actions ont été confiées aux Adasea.

Recenser les exploitations

"Il s'agit d'abord d'améliorer l'organisation autour du répertoire départ-installation", explique Emmanuelle Boscher. Chaque futur retraité agricole doit remplir une Dica, une déclaration d'intention de cessation d'activité, 18 mois avant la date de son départ. "C'est déjà trop tard pour orienter l'exploitation vers l'installation, si le cédant n'a trouvé personne". L'idée est donc de mieux repérer ces exploitations. Et, après le pays de Morlaix, le Cap Sizun et le Haut Pays bigouden, l'Adasea va travailler cette année sur le Cob, le Centre Ouest Bretagne.
S'ils le souhaitent, les agriculteurs de plus de 55 ans pourront bénéficier d'un diagnostic, réalisé sur une demi-journée. "L'idée est d'attirer leur attention sur une éventuelle transmission à un jeune, de creuser différentes pistes, d'évoquer la valeur économique de l'exploitation, à bien différencier de la valeur patrimoniale. Et, s'ils sont intéressés par l'installation, nous leur proposons l'inscription de leur exploitation sur le répertoire départ-installation". Que la transmission se concrétise ou non, ce rendez-vous aura été l'occasion de préparer le départ, en l'anticipant.

Epauler les jeunes

Bien souvent, si les futurs retraités hésitent à céder à un jeune, c'est par peur de n'être pas payés. "C'est aussi pour les rassurer que nous avons mis en place un suivi des jeunes installés hors cadre familial en fin de seconde année d'installation, puis en cours de 4ième ou 5ième année", indique Emmanuelle Boscher. Ce rendez-vous sera l'occasion d'examiner avec le jeune sa situation économique par rapport aux objectifs fixés au moment de l'installation ou à de nouveaux impératifs, si sa situation familiale a changé. "L'objectif est de l'accompagner vers une réussite durable".
Au moment de leur inscription sur le répertoire départ-installation, l'Adasea propose aussi un dispositif d'accompagnement aux jeunes désireux de s'installer. "Souvent, leur projet a besoin d'être mûri. Et, au moment où ils vont rencontrer un cédant, ils sauront exactement de quoi il en retourne". Ce qui, là encore, ne pourra que rassurer le cédant.

Une prime pour le cédant

Si la transmission de l'exploitation s'est réalisée via le répertoire départ-installation, le cédant touche une prime de 5 000 €. "C'est une prime de reconnaissance, estime Emmanuelle Boscher, bien consciente qu'une telle somme ne pèsera pas lourd s'il y a une forte pression foncière, due à l'urbanisme ou à l'agrandissement.
"Ces nouvelles actions vont placer la transmission au cœur des activités de l'Adasea, se félicite sa directrice, qui regrette cependant un manque de moyens par rapport à d'autres régions françaises, où les collectivités territoriales se sont beaucoup plus investies dans la transmission des exploitations.

 

En pratique
Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez prendre contact avec l'Adasea, à Quimper, 5 Allée Sully, au 02 98 52 48 05, ou à Saint Martin des Champs, 5, rue Marcellin Berthelot, au 02 98 88 09 15.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Publicité