Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FDSEA-JA vainqueurs de ces élections :"on a fait mieux"

Sans surprise, la liste menée par la FDSEA et les JA du Morbihan aux élections de la chambre d’agriculture, sort vainqueur du scrutin clos le 31 janvier. Elle progresse. Des élections marquées par l’érosion grandissante de la participation. A noter la deuxième place prise par Confédération paysanne à la Coordination rurale. Réactions et composition de la future assemblée consulaire à découvrir.

Satisfaction pour Frank Guéhennec à l’issue du scrutin dont la liste FDSEA-JA qu’il a menée est la mieux élue de Bretagne
Satisfaction pour Frank Guéhennec à l’issue du scrutin dont la liste FDSEA-JA qu’il a menée est la mieux élue de Bretagne
© Claire le clève

 

 

"Ces résultats ne peuvent que nous satisfaire", estimait lors de la proclamation des résultats, mercredi 6 février, Laurent Kerlir, candidat en 4 eme position de la liste JA-FDSEA. IL sera président de la future assemblée. Nouveauté cette année, le vote électronique. Son croisement avec les résultats des votes par correspondance, aura complexifié d’un cran le dépouillement. Reste qu’à l’annonce des scores, dès 15 h, les premières réactions se sont exprimées.

"Mieux faire encore"

"Nous augmentons notre score de près d’un point, passant de plus de 48 % à 49,22 %, on s’attendait à 13 sièges, au final nous en avons 14. On a fait plutôt mieux", apprécie Laurent Kerlir. "On s’était fixé de repasser la barre des 50 %, on n’y est pas, c’est une petite déception" ne cache-t-il pas, invoquant "un contexte qui reste tendu avec des prix qui ne sont pas au rendez-vous. Nous sortons au niveau de la chambre de la régionalisation mais avec l’engagement pris d’être au plus proche du terrain et à l’écoute des paysans et de leurs attentes". Quant à l’érosion électorale ? "C’est comme tout le reste de la société civile, on ne peut que regretter ce désengagement", note Laurent Kerlir pour qui : "on a à mieux faire encore sur le terrain, notre lieu d’ancrage fort".

"Le travail de réseau a payé"

"Satisfait, on fait mieux qu’il y a six ans", Frank Guéhennec, président de la FDSEA du Morbihan, tête de liste dans ce scrutin, l’était à la promulgation des résultats. "Mes premières pensées vont au réseau et aux responsables qui se sont mobilisés. Le travail a payé. Les trois dernières semaines, nous sommes allées chercher les voix". Une campagne de terrain qui a porté ses fruits avec un score sans appel de 49, 22 %, offrant à la liste morbihannaise FDSEA-JA, le meilleur score breton, apprécie le responsable morbihannais qui regrette le repli général de la participation. "Cette perte de confiance, ce climat général qui fait que les gens ne vont pas voter". Reste une volonté pour les six années à venir : "Les paysans sont en proie au doute face aux attaques qu’ils subissent. On se doit sur le prochain mandat d’être hyper offensifs et que les agriculteurs retrouvent la fierté d’être paysans".

Une agriculture qui donne envie

Satisfaction également côté Confédération paysanne. "On est parti tôt, dans une campagne de terrain. On récolte aussi les fruits de notre travail quotidien. Celui pour l’installation, pour une autre agriculture qui a retrouvé du goût au métier, qui donne envie qui n’est pas empêtrée dans un discours fataliste, de crise ou pessimiste", estime Ludovic Massard. Conséquence ? "On a progressé, on passe devant la Coordination rurale". Présent, le syndicat entend l’être, "pour apporter notre vision, notre travail, nos solutions d’avenir. On participera au maximum de commissions", défend-il regrettant un mode de scrutin qui fait que "nous capitalisons 25 % de votes et n’obtenons que deux sièges. On est au bout d’un système. Cela devra changer".

Abstentionnistes "gagnants du scrutin"

"Les paysans avaient le choix, ils ont décidé que rien ne change". Amertume bien palpable côté Coordination rurale. "Nous ne sommes qu’un syndicat. Nous n’avons pas les outils pour capter comme la FDSEA et JA avec le parcours à l’installation, ou le Gab coté Conf", fustige Noël Rozé, tête de liste de la Coordination rurale. Il a décidé de jouer la politique chaise vide dans la future assemblée qui s’installera mardi prochain. "On me relègue à l’opposition, ce n’est pas ma vision. Une chambre, c’est un lieu de propositions et de consultation. Avec 2 agriculteurs sur 10 qui ont voté pour eux, ces gens vont diriger la politique agricole. Ceux qui n’ont pas voté, 6/10, ce sont les gagnants du scrutin, fatalistes et désabusés".

Claire Le Clève

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité