Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Fête de l'agriculture : ça bouge à Bazouges !

35 000 personnes ont foulé les champs de Bazouges-la-Pérouse ce week-end pour la fête de l'agriculture. Un beau succès des jeunes agriculteurs d'Ille-et-Vilaine qui ont souhaité faire passer un message positif aux visiteurs.

Grosse frayeur pour les organisateurs de la fête de l'agriculture à Bazouges-la-Pérouse lors du montage, mais la volonté de chacun aura triomphé devant une météo capricieuse. "Le jeudi soir, nous n'avions pas une bâche de montée, on avait tous le moral dans les chaussettes. Le vendredi matin, le soleil nous attendait et l'équipe s'est mise au travail dans la bonne humeur. On la voulait cette régionale, on peut être fier", résume Arnaud Isambard, président JA du canton organisateur d'Antrain. Fiers oui, d'avoir rassemblé près de 35 000 visiteurs sur le week-end avec la volonté farouche de faire passer un message positif de l'agriculture.

Passer la crise,
valoriser le positif !

"La situation de crise que nous traversons est compliqué, nous devons passer ce cap pour continuer à installer", assure Freddy Faucheux, président des jeunes agriculteurs d'Ille-et-Vilaine qui poursuit : "l'objectif de la fête est d'abord d'être la vitrine de l'agriculture de notre département. Nous voulons être reconnus pour la qualité de notre travail. On y croit, on a de l'ambition et on se battera pour l'installation". Un message fort relayé aussi par Marcel Denieul, président de la chambre d'agriculture, qui précise que "l'avenir de la profession passe par une revalorisation du revenu et une reconnaissance du public. Aujourd'hui, l'enjeu est d'adapter le parcours à l'installation en prenant en compte ce nouveau contexte". Des propos corroborés par Loïc Guines, président de la FDSEA 35 qui reconnaît "la nécessité pour les filières de se ré-organiser. De nombreux élements nous avertissent. Nous devons optimiser nos outils pour être plus compétitifs face aux GMS". C'est dans une ambiance festive que les agriculteurs ont souhaité faire passer ces messages aux visiteurs à travers des stands à la fois ludiques et pédagogiques. En effet, alors que la fête foraine avait pris ses quartiers pour le plaisir des plus petits, les grands enfants ont pu découvrir les végétaux utilisés dans les exploitations (couverts, luzerne, trèfle violet...), concourir au lancer de bottes de paille ou visiter le stand valorisant le "manger français". Comme à l'accoutumé, les yeux se sont écarquillés pour le traditionnel Moiss Batt' Show et la précision des concurrents à la finale inter-régionale de labour. "Certes, nous sommes inquiets pour l'avenir, mais des journées comme ça, ça fait du bien", résume le président des JA.

Antrain : un canton agricole

Il leur a fallu attendre huit ans pour organiser cette fête régionale, alors pour le choix du canton, Antrain c'est tout de suite positionné. Pascal Hervé, agriculteur et maire de Bazouges-la-Pérouse, rappelle que "52 sièges d'exploitations sont établis sur la commune de 2 000 habitants. Le défi était énorme mais je suis fier de voir tous ces bénévoles, plus de 400, s'activer pour la fête ! ". Un canton agricole qui souhaite le rester. Tout proche du très protégé et désormais inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, Mont-Saint-Michel, le canton d'Antrain est soumis à la chartre de protection de l'organisation des Nations unies. Loïc Guines prévient : "la France ne doit pas demander plus que l'Unesco". Sur ces enjeux, et plus largement ceux de l'agriculture, Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental, assure aux responsables syndicaux que "les élus souhaitent transmettre cet héritage agricole".

Le palmarès du moiss batt' cross

1er prix : il revient à la Levrette. Cette moissonneuse batteuse morbihannaise de Ploërmel a aussi fait sensation en tractant 9 tonnes sur 35 mètres !


2e prix : il est attribué à la JA d'Antrain qui ont su mener de front l'organisation de la fête et leur participation au moiss batt' show.

3e prix : il est remporté par la Som cross de Saint-Aubin d'Aubigné.

 

Finale départementale de labours

Concurents à plat :

1er : Sylvain Houitte, Lagan,

2e : Félix Rondin, Vieux Viel,

3e : Vincent Fanouillère, La Fresnais.


Concurents à planche :

1er : Wilfried Delourme, Mernel,

2e : Jean-Marie Richard, Paimpont,

3e : Maxime Buret, St Méloir des O.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
La FNP (producteurs de porcs) dénonce une intrusion de BFMTV dans un élevage

"Des journalistes de BFMTV sont entrés de nuit en toute illégalité dans un élevage de porcs, faisant le jeu des…

Vignette
FNSEA et JA annoncent un "blocage des axes majeurs de circulation" le 8 octobre

Les syndicats agricoles majoritaires ont annoncé un "blocage des axes majeurs de circulation le 8 octobre". Il s'…

Vignette
L’agriculture paysanne, solution au changement climatique
Face au changement climatique, la Confédération paysanne de Bretagne s’est penchée sur les scénarios agricoles et alimentaires…
Vignette
Quelle place pour les femmes en agriculture ?
Si un chef d'exploitation sur trois est aujourd'hui une femme, ces dernières restent encore peu visibles en agriculture et…
Vignette
100 emplois

"Les salariés et salariées craignent une perte de plus de 100 emplois sur 620" dans les cinq chambres d’Agriculture…

Vignette
Suicide des agriculteurs : un nouveau groupe de "sentinelles" en cours de constitution
La MSA d'Armorique veut accroître son réseau de sentinelles, un réseau de veille et de prise en charge des agriculteurs en…
Publicité