Aller au contenu principal

Fête de l’agriculture à Neulliac, 10 000 visiteurs s’y pressent

Une 33 me édition avec la patate et convivialité en prime ! Depuis 9 mois, les Jeunes Agriculteurs du Pays de Rohan la concoctaient cette fête de l’agriculture sur le site de 23 ha de Penhoüet Maro à Neulliac, ce dès le samedi après midi jusqu’au dimanche soir. Ils ont voulu régaler tous les publics, dans un esprit festif, montrer le poids du pôle agricole dans l’économie morbihannaise et l’enjeu d’en consommer les produits. Et c’est un pari réussi pour cette équipe qui aura su réunir 10 000 visiteurs, petits et grands, ravis. Tour de l’événement en chiffres.

Une foule toujours fournie pour assister au Mois’batt Cross
Une foule toujours fournie pour assister au Mois’batt Cross
© Claire Le Clève

 

 

Cinq : Une équipe est née et pourtant, ils n’étaient que cinq, éloignés les uns des autres, à lancer l’invitation "de venir voir notre beau métier", dont Cédric Le Bédézet, en volaille à Guern, président du comité organisateur épaulé de Nicolas Chevalier en viande bovine à Neulliac, Frédéric Stéphan, installé en porc à Langonnet, Gurvan Le Guennec, salarié à Noyal-Pontivy, Steven Perron, de Locmalo, étudiant... Ils n’étaient que cinq, "et ils ont été capables de relancer une dynamique, de porter et faire aboutir ce projet, de reformer une équipe sur un secteur qui n’en comptait plus, ils ont beaucoup de mérite", résumait de la performance, Thomas Guégan, président de JA 56 dont toute l’équipe était aussi sur le pont.

 

Six : C’est le nombre de Moiss batt qui ont assuré le spectacle durant les deux jours à grand renfort de gerbes de terre, de rugissements de moteurs, de retournements de situation et de retournements tout court, comme la Ch’ti jaune, passée sur le flanc avec plus de peur que de mal. Au final de nouveau à la première place du podium revient, comme l’an passé à la Chapelle Caro, à Ouragan de Pleugriffet qui assoie sa victoire talonnée à la 2éme place par Rapidex de Pleugriffet puis l’Hermine de Crédin en troisième position. Remise de ses émotions, La Ch’ti Jaune de Locminé finit quatrième suivie de la Cycrienne de Nivillac et de la Bretonne de Loudéac.

 

 

Douze producteurs locaux ont répondu à l’appel, venant présenter leurs produits et créant l’affluence par leur marché dès le samedi pour découvrir le travail du paysan boulanger, terrines et pâtés des conserveries de l’Abbaye ou de l’élevage de cerfs de Kerfulus, andouilles Quidu-Rivallan mais aussi les cafés du torréfacteur Breizh Café Délices, les glaces des Terres Bleues… Une première qui a séduit le public appuyant les messages délivrés sur le stand des Jeunes Agriculteurs sur le Manger Français, gage de sécurité, de qualité et de meilleure rémunération pour les agriculteurs.

 


 

Mille cent repas "bons, copieux et d’origine locale" ont été servis dimanche midi. Pour tous, un même menu, "jarret-patates" et comble du comble, en plein pays de la pomme de terre, "on avait de la frite, on avait de la chips mais on n’avait plus de patates. Heureusement, on les a retrouvées", soupiraient avec humour les cuistots près des cuisines .

 

Deux mille mètres carrés réservés à la présentation de matériels agricoles, fournie, jamais aussi grande surface n’avait été consacrée à "un mini Sima" comme l’ont qualifié les visiteurs intéressés par ce passage en revue d’engins, y compris des démonstrations à l’œuvre, dont celle de la déchiqueteuse de l’entreprise de Bois Energie de Saint Gérand dont la production de copeaux de résineux a embaumé le site.

 

Dix mille visiteurs se sont pressés sur le site durant cette 33 me fête de l’agriculture qui se déclinait cette année sur les deux journées du week-end des 19 et 20 juin. Si l’affluence surprenait les organisateurs dès le samedi après midi avec le marché des producteurs et le pôle enfants, c’est en comité plus restreint que se sont déroulés les concerts des groupes Hartigan’s et Red Cardell. Conditions météorologiques idéales pour accueillir le lendemain dimanche une foule familiale où chacun aura pu trouver son compte, des petits aux plus grands grâce aux nombreux stands et animations disposés sur le site où il fallait compter plus d’un kilomètre de bouchon pour accéder en voiture, en début d’après midi depuis Neulliac, gage d’affluence.

 

 

 

 

Quatre vingt deux mille quatre cents tonnes de plants de pomme de terre bretonnes ont été exportées pat Bretagne Plants cette saison vers l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie ou l’Espagne, soit 65 % des plants produits par les 270 producteurs que compte la région bretonne sur 5 800 ha. C’est l’une des nombreuses informations que pouvaient glaner les visiteurs sur le pôle "patate ". Une nouveauté que le comité organisateur a souhaité dédier à ce tubercule nourricier "pour découvrir depuis le plant, en passant par la culture, les engins employés et la transformation, la pomme de terre qui contribue largement à notre économie locale", appuyait Cédric Le Bédézet, "de la fourche à la fourchette".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
Publicité