Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Session chambre
Foncier : la chasse au gaspi est lancée

Trop de terres sont grignotées par une urbanisation galopante. La chambre d'agriculture a entamé un travail de maîtrise de la consommation des terres agricoles. Thème de la dernière session chambre, la préservation de la ressource passe par une prise de conscience des collectivités et de l'administration.

Après les discours, la chambre d'agriculture veut des actes. Sa volonté : généraliser la gestion économe des terres agricoles auprès des collectivités.
Après les discours, la chambre d'agriculture veut des actes. Sa volonté : généraliser la gestion économe des terres agricoles auprès des collectivités.
© terranet

Le foncier, c'est le thème phare discuté par les élus de la chambre d'agriculture réunis en session le 5 décembre dernier à Plérin. Une délibération a été votée qui demande une "réelle prise en compte des objectifs de gestion économe et équilibrée de l'espace ". En Bretagne, les chiffres parlent d'eux même avec 8 000 ha par an de surfaces agricoles grignotées entre 1992 et 2003, dont 3 400 ha de sols qui finissent en sols artificialisés (béton, bitume, sol compacté...) en zone urbaine et littorale. "L'artificialisation des terres a progressé très vite en Bretagne, 2 fois plus vite qu'au niveau national", pointe Robert Lévesque de la FNSafer, qui, si le rythme se poursuivait, annonce la disparition de 10 à 11% de la surface agricole bretonne en 2050. Avec des écarts de prix allant de 1 pour les terres agricoles à 7 pour les espaces résidentiels, à 58 pour les terrains à bâtir, "il faudrait fixer des règles de préservation agricole et forestier", poursuit Robert Lévesque, qui juge les documents d'urbanisme insuffisants pour protéger la ressource naturelle, tout en citant l'exemple du Québec qui depuis 1978 cadre de façon rigoureuse les projets urbains.
Une action concertée
Convaincre les politiques, travailler au niveau intercommunal..., les élus de la chambre savent qu'une politique de développement harmonieux et équilibré passe par un travail de dialogue et de persuasion des politiques. Présentées en session, les actions de la chambre d'agriculture s'articulent autour de 2 axes de travail : la maîtrise de la consommation de l'espace et l'optimisation du parcellaire. Dans le 1er cas, des groupes de travail (chambre, DDAF, syndicat...) se sont constitués autour de la charte départementale, la généralisation de documents de planification (PLU) intégrant les critères de densification ainsi que la rénovation des outils réglementaires que sont l'évolution du droit de péemption Safer et la charte agricole. Le second point porte sur l'optimisation du parcellaire agricole. Les enjeux sociaux, environnementaux et surtout économiques ne sont pas négligeables. Une étude réalisée par le service Aménagement et Environnement montre qu'un chantier d'ensilage de 10 ha à 10 km équivaut au trajet aller Rennes/Rome, 1 520 km parcourus, soit un coût de 285 €/ha contre 135 €/ha pour un chantier de 1 ha à 3 km. La solution : la réorganisation via l'échange parcellaire, avec notamment la mise en œuvre de diagnostics locaux du parcellaire et des trajets. Il n'empêche que la complexité de la démarche et la peur des contrôles entravent la démarche d'échanges, a souligné le président de la FDSEA, Jean-Jacques Poëzévara, qui a demandé des efforts de simplification administrative. Via la délibération, une demande a été faite aux pouvoirs publics de faciliter les échanges par leur prise en compte dans les réglementations rattachées au sol (droits à produire, droit rural, épandage, MAE...) et d'accompagner financièrement les collectivités locales pour sa mise en œuvre. Comme l'a rappelé Danielle Even, porte-parole du groupe de travail, "rien ne pourra se faire sans un partenariat entre les agriculteurs, les collectivités locales et départementales". Rendez vous sont pris courant 2009.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
Pourquoi et comment mesurer le bilan environnemental des élevages ?
Sur la question environnementale, l'élevage est pointé comme une cause importante de dommages à l'échelle de la planète, avec des…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
Publicité