Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Forum emploi métier à Agrocampus Ouest : cap sur le recrutement

Le Forum Emploi-Métiers d’Agrocampus Ouest ouvrait ses portes mardi dernier. Une occasion pour les étudiants et jeunes diplômés d'un premier contact avec 70 entreprises, grandes et petites, des secteurs agricoles et agroalimentaires ayant fait le déplacement sur le campus de Rennes. En marge de l’évènement, des étudiants ont fait part de leurs impressions sur leur formation et les perspectives offertes.

Étudiants et professionnels se dévoilent lors d'entretiens sous forme de brefs rendez-vous.
Étudiants et professionnels se dévoilent lors d'entretiens sous forme de brefs rendez-vous.
© Terra

Une ouverture sur la diversité des métiers du monde agricole

Productions animales et végétales, agro-fourniture, grande distribution, conseil et banque : la vitrine est pléthorique. Les jeunes ingénieurs en puissance défilent, carnet de notes et plaquettes sous le bras, dans les couloirs et les salles du forum. Pour les accueillir, 160 professionnels, dont une trentaine de diplômés d'Agrocampus Ouest ont répondu présents et, à chaque stand, des sujets variés animent les conversations entre les spécialistes et les étudiants. Alors que les offres de stages et d’emploi sont au cœur des préoccupations des étudiants les plus avancés dans leur cursus de formation, le forum est l’occasion pour les nouveaux, fraîchement intégrés à l’école, de découvrir les métiers de l’agriculture et de l’alimentation. "Il y a tellement de possibilités à la sortie de l’école que beaucoup ne savent pas encore ce sur quoi ils vont travailler. C’est une chance de pouvoir rencontrer nos potentiels futurs employeurs en face à face", témoigne une étudiante pour sa première visite du forum.

 

Des entreprises en quête de compétences "rares sur le marché"

Le 17e Forum emploi-métier est une "réussite en termes de participation" pour Marie-Pierre Petitjean. La
responsable du service espaces carrières et relations entreprises, organisatrice de l’évènement, souligne l’attractivité des ingénieurs agronomes et agro-alimentaires formés à Agrocampus Ouest. "L’année dernière, plus de 4000 offres de stages ont été validées et publiées sur notre site internet dans les domaines de formation proposés par l’école". Le chiffre est effectivement remarquable quand on sait que chaque promotion (sites de Rennes et d’Angers cumulés) compte 350 étudiants environ.

Le Forum est l’occasion pour les entreprises de se rapprocher de profils polyvalents et de proposer des expériences professionnelles. En tout 500 offres de stage seront proposées sous la forme d’un book aux 300 étudiants qui auront foulé les allées du salon.

"La formation est assez complète", d'après Kevin, qui suit en dernière année la spécialité biologie moléculaire et cellulaire en partenariat avec l'université Rennes 1. "À peu près tous les aspects de l'agronomie sont représentés mais il y a aussi des spécialités en génie de l’environnement, en biologie cellulaire et en politique des marchés par exemple. En plus, on a presque un an de stage, et un séjour obligatoire à l’étranger, donc cela permet d’avoir une vision du monde professionnel tel qu’il est."

Ils ont dit

D’après Marie Pierre Petitjean, une perspective de carrière est de plus en plus envisagée par les jeunes diplômés : monter sa propre exploitation agricole. "Dans toutes les promotions, on dénombre aux alentours de cinq projets d’installation, soit dès la sortie de l’école, soit quelques années plus tard". C’est un phénomène nouveau qui témoigne de l’envie des jeunes diplômés de mettre en place des systèmes de production et de commercialisation innovants et de s'engager dans le concret de l'agriculture.

Romain (spécialité protection des plantes) / "Je ne pense pas m’installer tout de suite mais plutôt dans 10 ou 12 ans. La formation d’ingénieur agronome a apporté des infos supplémentaires à mon bagage agricole et va me permettre de travailler dans le milieu avant de m’installer. Mon père est en conventionnel, pour le moment ça marche encore mais je ne sais pas ce qu’il en sera dans une dizaine d’années. Je ne compte pas passer en bio mais sûrement aller vers du raisonné. On a eu l’occasion de rencontrer beaucoup d’agriculteurs et une transition progressive ne semble pas trop compliquée".

Louis (spécialité production animale) / "Je souhaite peut-être m'installer en production laitière pour travailler avec du vivant, en extérieur, dans un métier qui est de plus en plus complexe, technique et challengeant. Je pense que le diplôme d'ingénieur permet d'avoir un bagage et un réseau et de savoir où trouver une compétence qui peut nous manquer. Par contre, je sais qu'avant, il faudra absolument travailler à l'extérieur, pour voir pleins de choses, d'expériences".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité