Aller au contenu principal

COOPÉRATION
Garun – Paysanne : une fusion unanime

Elles viennent d'annoncer leur mariage. En fusionnant, les coopératives du Garun (35) et La Paysanne (22), spécialistes de l'aliment du bétail, revendiquent "une offre complémentaire pour des éleveurs décideurs".

Les membres du nouveau bureau : Etienne Mottais, membre, Michel Crespel, vice-président, Pierre Ménard, 1er vice-président (ancien président de la coopérative du Garun), Philippe Boulard, membre, Jean Luc Cade, président de la coopérative Garun-Paysanne, Paul Auffray, secrétaire, Pacifique Denoual, directeur général adjoint, et Jean Michel Adenot, directeur général.
Les membres du nouveau bureau : Etienne Mottais, membre, Michel Crespel, vice-président, Pierre Ménard, 1er vice-président (ancien président de la coopérative du Garun), Philippe Boulard, membre, Jean Luc Cade, président de la coopérative Garun-Paysanne, Paul Auffray, secrétaire, Pacifique Denoual, directeur général adjoint, et Jean Michel Adenot, directeur général.
© Terra

Les coopératives du Garun (Montauban de Bretagne) et La Paysanne (Hénansal) ne font plus qu'une. A l'unanimité, les adhérents réunis les 17 et 18 décembre derniers, ont approuvé le projet de fusion. Centrée sur la fabrication d'aliments du bétail, la coopérative Garun-Paysanne représente 400 000 tonnes d'aliments, dont les trois quarts destinés à l'élevage porcin. Soit pour la coopérative, 70% de son chiffre d'affaires. La nouvelle entité représente 5% de l'activité alimentation animale bretonne. La collecte de céréales (120 000 tonnes), l'activité sanitaire, les prestations sanitaires, le libre-service agricole et l'appro grandes cultures complètent l'activité.
Pour les nouveaux membres du bureau, présidé par Jean Luc Cade, la similitude des deux structures a facilité le rapprochement. Les outils industriels "performants", distants de 63 km, en partie amortis et saturés à 80% sont "bien répartis géographiquement. Notre projet est territorial basé sur une démarche de circuit court", indique son président, avant d'insister sur le positionnement de la nouvelle coopérative, considérée comme une alternative aux modèles existants. "Nous nous positionnons dans une complémentarité de l'offre, auprès d'éleveurs "décideurs", autonomes et responsables de leurs choix. Et non dans un esprit de concurrence à tout va", explique Jean Luc Cade.
Outre son ambition territoriale, la coopérative Garun-Paysanne entend poursuivre des économies sur le gros poste qu'est la logistique, mais aussi la spécialisation de la partie industrielle ou encore l'informatique. La structure qui regroupe 180 salariés et 1 400 adhérents, n'annonce pas de plan social, mais des déplacements de personnes. "Notre taille permettra d'augmenter notre action sanitaire et environnementale et de sécuriser les achats et la formulation des aliments", notent le nouveau directeur général, Jean Michel Adenot, et le directeur général adjoint, Pacifique Denoual.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité