Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

GDS et GTV renforcent leur Alliance

GDS(1) Bretagne et GTV(2) Bretagne ont décidé de faire cause commune en 2013 en créant l'Alliance GDS-GTV. Un choix stratégique conforté la semaine passée par la signature d'une nouvelle convention de formation à destination des éleveurs, des techniciens GDS et des vétérinaires bretons.

Six ans après la création de l'Alliance GDS-GTV Bretagne, celle-ci reste toujours la seule et unique structure du genre en France. Elle est enviée et citée en exemple de rapprochement entre les techniciens sanitaires des GDS et vétérinaires, mais ce n'est qu'en Bretagne que les bonnes relations entre les uns et les autres ont pu se formaliser dans une structure commune. L'ambition d'alors était que les éleveurs en proie à un problème sanitaire dans leur troupeau ne soient plus confrontés à des messages différents du GDS et des vétérinaires. "L'Alliance donne de la force à nos messages", résume Thierry Le Druillennec, son président, lui même éleveur dans les Côtes d'Armor. Pierre Laurière, président de GTV Bretagne approuve et confirme que la création d'Alliance a permis "d'aller au delà des divergences dans les approches", mais aussi de porter devant les éleveurs l'affirmation qu "il est rentable d'investir dans la prévention". Jean-François Tréguer, président de GDS Bretagne se souvient lui que "nos adhérents nous demandaient que techniciens GDS et vétérinaires travaillent ensemble", une attente dont la concrétisation s'est produite à un moment où "il y avait beaucoup de monde à vouloir s'occuper de santé animale".

"On a réussi à créer une dynamique en restant modestes dans le nombre d'actions", constate Jean-François Labbé, animateur de l'Alliance GDS-GTV Bretagne. "Aujourd'hui on fonctionne bien, donc on a l'ambition de continuer". Ainsi, huit actions prioritaires ont été définies pour les années à venir, abordant aussi bien la paratuberculose que la BVD ou encore la fusion de troupeaux, sans oublier la formation des éleveurs ou les rencontres conseillers GDS et vétérinaires.

 

(1) Groupement de défense sanitaire

(2) Groupement technique vétérinaire

 

L'Alliance en chiffres


En 2018, l'action de l'Alliance GDS GTV Bretagne s'est concrétisée par :

50 formations éleveurs

200 visites de suivi boiteries

105 visites de suivi en paratuberculose

115 visites/bilan en cabinets vétérinaires

4 soirées Alliance, avec 65 vétérinaires présents.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
La FNP (producteurs de porcs) dénonce une intrusion de BFMTV dans un élevage

"Des journalistes de BFMTV sont entrés de nuit en toute illégalité dans un élevage de porcs, faisant le jeu des…

Vignette
FNSEA et JA annoncent un "blocage des axes majeurs de circulation" le 8 octobre

Les syndicats agricoles majoritaires ont annoncé un "blocage des axes majeurs de circulation le 8 octobre". Il s'…

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L’agriculture paysanne, solution au changement climatique
Face au changement climatique, la Confédération paysanne de Bretagne s’est penchée sur les scénarios agricoles et alimentaires…
Vignette
Quelle place pour les femmes en agriculture ?
Si un chef d'exploitation sur trois est aujourd'hui une femme, ces dernières restent encore peu visibles en agriculture et…
Vignette
100 emplois

"Les salariés et salariées craignent une perte de plus de 100 emplois sur 620" dans les cinq chambres d’Agriculture…

Publicité